L'impact sur les performances des correctifs adressant Meltdown et Spectre est un sujet très épineux qui aura rapidement fait surface après la publication des deux failles, les premières rumeurs et premiers tests précoces faisant état de baisses de performances parfois assez conséquentes. Nous avions déjà abordé le sujet le 5 janvier, en relayant deux articles de nos confrères chez Guru3D et Techspot qui avaient alors effectué une série de tests après application des premiers correctifs, desquels nous avions pu conclure que l'impact semblait loin d’être aussi dramatique. Le souci c'est qu'il s'agissait de benchmarks effectués sur des systèmes patchés uniquement pour Meltdown, alors que les correctifs incluant les modifications du microcode requis par Spectre ont seulement commencé à être distribués récemment.

 

logo meltdown spectre background code

 

Faisant partie des principaux intéressés, et au centre de toutes les attentions depuis le début de l'affaire, Intel a depuis partagé ses propres chiffres issus de divers benchmarks CPU effectué suite à l'installation des patchs respectifs pour Meltdown et Spectre afin de constater les dégâts, et les cas échéants, leur amplitude. Les benchmarks incluent entre autres SYSmark 2014 SE (tests de performance en applications professionnelles), PCMark 10 (tests de performance en usages réels quotidiens), 3DMark Sky Diver (performances ludiques), et WebXPRT 2015 (performances HTML5 et JavaScript), lesquels ont été lancés sur un panel de systèmes diversifiés à base de Core i7 8700K, Core i7 8650U, Core i7 7920HQ et Core i7 6700K, sous Windows 10 et Windows 7, sur SSD et HDD. Voici les résultats obtenus :

 

Benchmarks Intel après-patch [cliquer pour agrandir]

 

Détails des configurations de benchs [cliquer pour agrandir]

 

De manière générale, on constate que l'impact est relativement moindre, notablement sous 3DMark Sky Diver (ouf !), mais d'un autre coté, les résultats obtenus sous le test de réactivité de SYSMark 2014 sont moins encourageant, avec des baisses majoritairement entre 11 et 14% sur les processeurs les plus récents, alors que l'i7 6700 accuse une baisse de 21% sous Windows 10 sur SSD. Étrangement, ce même test présente de bien meilleurs résultats sous Windows 7, autant sur SSD et HDD. En fin de compte, la nuisance potentielle des baisses constatées dépendra avant tout de l'utilisation faite de la machine, pour les joueurs il n'y aurait donc pas trop de quoi s’inquiéter, par contre les pros s'emballeront sûrement beaucoup moins. Microsoft a également reconnu que la sévérité de l'impact différera selon la génération du système, tel que Crosoft nous l'explique ici.

 

Impact sur les systèmes, selon Microsoft [cliquer pour agrandir]

 

En gros, à l'image de l’Être humain plus c'est vieux, plus la baisse en performances sera importante. Peut-être les patchs s'affineront-ils avec le temps, avec à la clé un nivellement de l'impact en performance, mais rien n'est moins sur.

D'un autre coté, depuis son test préliminaire avec le patch pour Meltdown, Techspot a mis à jour son dossier et réeffectué ses tests de performances afin d'inclure les effets potentiels des correctifs à l'intention se Spectre, ces derniers nécessitant entre autres un correctif de l'OS et une modification du microcode CPU via une mise à jour BIOS. Les benchmarks sont différents de ceux utilisés par Intel, mais les résultats sont de la même veine, peu de pertes dans l'ensemble en applications synthétiques et ludiques, alors que CrystalDiskMark et ATTO Disk Benchmarks révèlent des baisses de performances parfois assez marquées en ce qui concerne le stockage, et en conséquence de la réactivité du système...

 

 On y perd, c'est un fait ! Parfois un peu, parfois beaucoup, selon l'âge du système et l'usage... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 32 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !