Le 5800X3D est le CPU mainstream qui adopte la mémoire cache 3D-V pour améliorer les performances en jeu, tant que la carte graphique ne limite pas, donc surtout en FHD voire QHD. AMD a, en revanche, mis des restrictions pour son usage auprès des fabricants de cartes maman : pas d'overclocking possible officiellement, sinon ça chauffe trop, c'est-à-dire 90 °C sur notre banc de test. Autre contrainte, AMD a baissé les fréquences en fonctionnement sur tous les coeurs de 200 MHz par rapport au 5800X, ce qui fait que l'apport de cache est atténué par une fréquence moindre sur le 5800X3D. Si AMD a utilisé un joint en indium qui est fatalement plus efficace que la pâte pour faire le pont thermique entre les chiplets et le heatspreader, quelques-uns se sont demandé s'il n'y avait pas quelque chose à faire sur ce point précis.

 

Et ce fut fait par Madness7771 ! Sans remettre la plaque de cuisson, et après une session de Forza Horizon 5, le CPU est passé de 80 à 70 °C au max, et de 78 à 67 °C en moyenne. Rappelons que le jeu (ça dépend des jeux bien sûr) ne pompe pas autant sur les dies que ne le font les logiciels spécialisés bien multithreadés, ce qui explique que le CPU n'est pas à 90 °C en charge de base. Notez qu'il a placé un Noctua NH-D14 dessus, il a dû procéder avec grande parcimonie pour délidder la puce, puis pour placer le refroidisseur. La question qui n'est pas vite répondue : comment les deux chiplets et les CMS encaissent la pression du cooling sur le moyen et long terme sans s'ébrécher ?

 

5800x3d delid


Un poil avant ?

Ventes de jeux vidéo : pas si pire !

Un peu plus tard ...

Le FSR 2 désormais simple à intégrer à l'Unreal Engine

Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !