Le retour du Celeron Alder Lake... sous Linux !

Définitivement, le Celeron G6900 n’en finit plus de faire baver les foules. Entre une capacité surprenante d’overclocking et un prix plancher de 42 $, le bousin offre les nouveautés architecturales de deux des pécores d’Alder Lake — sans aucun E-Core — pour les bourses les moins fortunées. Cependant, le tarif très (trop) abordable pourrait en rebuter plus d’un, ou le frousser suffisamment pour tenter un OS plus léger tel Linux.

 

Or, au moment de plonger, un doute subsiste : quelle distribution prendre ? Pour vous guider dans ce choix, le confrère Phoronix a sorti une ASRocK B660M-HDV, 16 Gigots de DDR4-3600 et a comparé les performances de ce Celeron G6900 - étrangement flashé à 4,4 GHz en dépit des 3,4 GHz de fréquence officielle - sous Clear Linux 35750, Fedora Workstation 35, OpenSUSE Tumbleweed, Manjaro 21.2.2, et Ubuntu 22.04 pour désigner un vainqueur.

 

 

Surprise : Manjaro, pourtant dérivé du ô combien minimaliste Arch Linux, termine dernier, alors qu’Ubuntu, davantage réputé pour sa lourdeur, se cale second ! Sans surprise, Clear Linux arrive en pôle position — cela doit aider de se faire développer directement par Intel ! –, Fedora et OpenSUSE se plaçant quant à eux en troisième et quatrième place. De quoi vous faire réinstaller votre système ? Pas vraiment, l’écart entre le premier et le dernier cité se chiffrant à 3,9 % sur la moyenne géométrique (connue pour booster les écarts) des tests effectués. Bref, il ne manquerait qu’un point de référence occupé par un CPU supplémentaire pour mesurer les gains apporté par le nouveau venu. Pour un prochain test ?

 

 
linux
Un poil avant ?

NVIDIA - Arm, SoftBank et NVIDIA jettent l'éponge !

Un peu plus tard ...

Toshiba dévoile sa feuille de route jusqu'au HDD de 40 To en 2026 !

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !