Hier, AMD lançait ses processeurs EPYC Milan, basés sur Zen 3. Pas de grands changements par rapport à EPYC Rome, hormis ceux déjà aperçus sur les Ryzen 5000, à savoir des complexes de 8 coeurs, et une mémoire allouée doublée à 32 Mo. La consommation également grossit pour le flagship, passant de 240 à 280 W. En même temps, ces puces ne sont pas là pour enfiler des perles, mais pour bosser dans la joie et l'allégresse.

 

Anandtech a fait le test de plusieurs EPYC, un Milan et un Rome. Ce sont les EPYC 7763 et 7742. Le premier est leader Zen 3, 64c/128t, pédalant de 2.45 à 3.5 GHz, le second est l'ancien porte-drapeau Zen 2 avec aussi 64c/128t, et des fréquences de 2.25 à 3.4 GHz. Note confrère a aussi intégré un Xeon Platinum 8280 (28c/56t, 2.7 à 4 GHz), mais aussi un Ampere Altra Q80-33 dont on vous touchait quelques mots dans ce billet. Vous noterez que chacune des puces a été testée par paire avec son clone.

 

Il est évident que ce sont des monstres, mais en attendant Genoa avec Zen 4, Milan représente le bistouf d'AMD en matière de serveurs. Toutefois, notre confrère remarque que la consommation en hausse proviendrait plutôt de l'augmentation de performances de tout ce qui est "uncore", à savoir le nouveau lOD plus rapide ou le nouveau design du cache L3. Les puces Ampere aussi représentent une sacrée concurrence, Intel de son côté est techniquement largué par les deux cités précédemment, mais il jouit d'une expertise dans la maintenance et le SAV qui séduit.

 

amd epyc processeur

 


Un poil avant ?

GIGABYTE dévoile sa Z590 AORUS Tachyon, pour extraire tous les MHz...

Un peu plus tard ...

Intel officialise Rocket Lake : un vent de renouveau architectural sur les PC de bureau

 EPYC EPYC EPYC, aie aie aie ! EPYC aie, EPYC ! aie ! EPYC EPYC EPYC, et fais péter les brouzoufs ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !