Décidément, les choses ont bien évoluées depuis que nous avions abordé la réémergence de ce célèbre programme - actif depuis 2000 - des tréfonds de la toile au début du mois, suivant l’annonce par l’Université de Stanford qu’une partie au moins de la puissance de calcul partagée pour Folding@Home sera désormais allouée aussi à la recherche sur le vilain virus. Propulsé dans un premier temps par un regain d’intérêt auprès des utilisateurs lambdas, confinés ou non, mais plus que ravis à l’idée de participer d’une manière ou d’une autre à cette « bataille », Folding@Home peut aujourd’hui se vanter d’une puissance brute collective de 474 PetaFLOPS !

 

logo folding at home

 

Pour mettre ce chiffre en perspective et avoir un point comparaison, il suffit de jeter un œil au TOP500 des superordinateurs de ce monde pour se rendre compte qu’il s’agit là plus du double de la puissance de Summit, qui se situe vers les 149 PetaFLOPS, et c’est supérieur aussi à la puissance de calcul combinée des 7 premiers superordinateurs du monde. Bien sûr, sur ce dernier point, Summit n’y est pas pour rien, l’Oak Ridge National Laboratory ayant rejoint le réseau Folding@Home avec son superordinateur depuis deux semaines !

 

 Greg Bowman est le directeur de Folding@Home.

 

En tout, le nombre de contributeurs au programme aurait explosé de 1200 % avec plus de 400 000 nouveaux volontaires en plus ces deux dernières semaines, y compris des mineurs de Bitcoin souhaitant se racheter. Évidemment, cette explosion du nombre de participants a aussi temporairement réduit la quantité de travail disponible immédiatement pour chaque GPU et CPU, mais l’Université a déjà augmenté la capacité du programme à distribuer des tâches pour accélérer la production et beaucoup d’autres unités de travail seraient en chemin.

 

Enfin, ce regain de popularité se joue désormais aussi sur fond de compétition entre plusieurs équipes (un fonctionnement à la base de Folding@Home depuis le début et qui permet de contribuer seul ou en équipe), notamment des confrères de Tom’s Hardware et Anandtech, ou de « personnalités » du web comme Linus, parfois en réaction au tweet de NVIDIA ou à cette publication sur r/pcmasterrace il y a quelques jours ayant appelé les joueurs (PC !) à faire don de la puissance de calcul inutilisée de leur(s) GPU et CPU. Visiblement, ça a très bien marché, et bien sûr, il n’est jamais trop tard pour rejoindre la danse, même seul, SARS-CoV-2 ou non ! (Source: Tom's)

 

 

 Folding@Home vs COVID-19, le travail de recherche de l'Université peut continuer et avec toujours plus de généreux donateurs !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 27 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !