RTX 3060  158 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 3060 Ti  29 refs en stock  Tendance baissière  •  
RTX 3080  70 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4080  35 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4090  18 refs en stock  Tendance baissière  •  
RX 6650 XT  37 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6750 XT  20 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6800 XT  14 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 5800X3D  5 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 7700X  6 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 9 7900X  6 refs en stock  Tendance stable  •  
Ryzen 9 7950X  3 refs en stock  Tendance stable  •  
Core i5-13600K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i7-13700K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i9-13900K  7 refs en stock  Tendance baissière  •  
PS5  1 ref en stock  Tendance baissière  •  
RTX 3060  158 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 3060 Ti  29 refs en stock  Tendance baissière  •  
RTX 3080  70 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4080  35 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4090  18 refs en stock  Tendance baissière  •  
RX 6650 XT  37 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6750 XT  20 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6800 XT  14 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 5800X3D  5 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 7700X  6 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 9 7900X  6 refs en stock  Tendance stable  •  
Ryzen 9 7950X  3 refs en stock  Tendance stable  •  
Core i5-13600K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i7-13700K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i9-13900K  7 refs en stock  Tendance baissière  •  
PS5  1 ref en stock  Tendance baissière  •  

On ne vous apprendra rien en disant que bien choisir son écran, c'est important. Après tout, l'écran de PC est votre seule fenêtre pour pouvoir admirer toute la magie s'opérant à l'abri des regards au sein de votre tour. Mais qu'il s'agisse de se détendre (ou pas) en s'adonnant à son jeu préféré, d'exploiter son matériel à domicile pour des taches bureautiques basiques ou de traiter des machins vastement plus complexe au bureau, les critères ne seront évidemment pas les mêmes.

Avant tout chose, il faut donc déterminer ce à quoi servira principalement votre futur écran afin de pouvoir s'orienter face à une offre tout de même très étoffée. La deuxième chose sera de déterminer un budget, ce que personne ne pourra évidemment faire à votre place. Les conseils ci-dessous sont généraux et ne sont pas exhaustifs, il en faudrait des pages et des heures pour y arriver. De plus, tout dépendra de toute façon aussi largement des préférences propres à chacun, particulièrement en ce qui concerne la diagonale de la dalle ou les caractéristiques liées aux couleurs.

 

ergotron lx : x34p et bureau IRL (ou presque).  [cliquer pour agrandir]

Un poste de travail maison somme toute classique issu du test du bras LX de chez Ergotron

 

Pour le bureau familial

De manière générale, s'il s'agit de sélectionner un écran pour un PC à domicile guère destiné à faire beaucoup plus que de la bureautique, visiter le Comptoir et consommer des heures de vidéos diverses et variées, pas besoin de se casser la tête plus que de raison. Grosso modo, pratiquement n'importe quel écran moderne entre 22 et 27 pouces (qui sont les diagonales les plus répandues), et au moins 1080p, pourquoi pas avec des enceintes intégrées et une ergonomie correcte, fera l'affaire.

Temps de réponse, type de matrice et taux de rafraichissement ne sont pas des critères particulièrement prioritaires ici, mais les prendre un tant soit peu en considération permettra tout de même d'améliorer son confort à l'usage. Par exemple, opter pour un écran un peu plus rapide que 60 Hz, ou prendre une dalle IPS pour de meilleures couleurs ou VA pour de meilleurs contrastes (n'oubliez pas que chaque matrice à ses avantages et inconvénients). De même, essayer d'atteindre une densité de pixel d'au moins 100 ppp en élisant une définition supérieure (surtout à partir d'un écran de 27", monter plus haut est moins souhaitable pour les diagonales inférieures) contribuera aussi à un meilleur confort visuel, de même qu'un temps de réponse d'au maximum 5 ms (il devient de toute façon difficile de trouver beaucoup plus lent). Vous pouvez par contre absolument ignorer les dalles incurvées, elles ne représentent aucun intérêt dans ce cas de figure. Enfin, de manière générale, vous pouvez ici prévoir un budget entre 150 et 300 balles. 

 

iiyama xub2495wsu b4

Un p'tit XUB2495WSU (à vos souhaits), ça sait faire le taf, et en 16:10 en plus !

 

Pour le bureau plutôt pro

On passe aux choses plus sérieuses, au cas des écrans pour travailler, c'est-à-dire « pro » ! Bon, la notion de « pro » est franchement vaste, un individu faisant de l'Excel dans son métier sera tout aussi pro qu'un autre passant sa journée à faire du graphic design. Ceci dit, avec l'écran, « pro » fait généralement avant tout référence au public effectuant des taches nécessitant une très bonne précision des couleurs. Tout d'abord, taille et définition seront ici bien plus importantes dans la plupart des cas et beaucoup auront plutôt intérêt à étendre autant que possible leur espace d'affichage, à minima du 27 à 32 pouces, mais les écrans ultrawides en 21:9 seront également une bonne alternative. Pour la définition, la plus élevée sera aussi meilleure, surtout en cas de travail hautement détaillé. Une dalle IPS sera généralement la matrice de choix pour sa capacité à mieux afficher les couleurs et ses angles de visions supérieurs, mais les plus fortunés pourront aussi s'orienter directement vers de l'OLED.

 

L'écran devrait aussi proposer un nombre suffisant de gammes de couleurs (sRGB, Adobe RGB, DCI-P3, BT.1886, etc.), de températures de couleurs et courbes gamma, et sera de préférence calibré d'usine avec un DeltaE (dE) inférieur à 2, surtout s'il ne possède pas ses propres options de calibrations. N'oublions pas aussi la profondeur des couleurs. Du 8-bit sera insuffisant pour beaucoup, du (vrai, sans FRC) 10-bit est a préférer, voire du 12-bit si possible, en s'assurant tout de même que la carte graphique en soi capable (la plupart savent au moins faire du 10-bit depuis de nombreuses années). Enfin, un écran « Flicker-Free » (sans scintiellement) sera un grand plus pour le confort de vos yeux (conseil qui est en fin de compte valide pour tous les usages).

Ne négligez pas non plus la connectique, de préférence aussi variée et touffue que possible, avec du HDMI, du DisplayPort, mais aussi de l'USB et pourquoi pas de l'USB-C DP Alt Mode. Il va de soi qu'il va ici falloir prévoir un budget bien plus conséquent, les sommes montent très vite et assez haut.

 

philips 27e1n8900 1

 À 1000 balles, le 27E1N8900 OLED de Philips n'est finalement pas si cher.

 

Pour le bureau divertissement

On en arrive enfin aux écrans gaming ! Également un bien vaste sujet, tant l'offre est diverse et variée, autant que les besoins des joueurs. On préférera d'emblée s'orienter sur un écran assez grand, au moins du 27 pouces en Full HD, voire en WQHD si votre carte graphique le permet. Libre à vous évidemment de voir les choses en (beaucoup) plus grand, du 27 au 49 pouces, en passant par 32 et 38, les alternatives sont nombreuses. Selon la taille, une dalle incurvée sera pertinente et vous aurez aussi intérêt à avoir une définition élevée. Par exemple, un 49" en 5120 x 1440 sera largement préférable à un 49" en 3840 x 1080. Les joueurs devront également s'attarder sur le taux de rafraichissement et le temps de réponse. Pour ce dernier, le plus contenu sera le mieux. Les moniteurs les plus rapides descendent jusqu'à 0,5 ms, mais 1 ms reste la norme pour l'instant. Quant au taux de rafraichissement, visez 75 Hz au minimum, mais l'idéal sera de passer au-delà de 100 Hz pour une expérience plus fluide, à condition aussi que le GPU arrive à suivre.

 

En complément de cette caractéristique, n'oubliez pas FreeSync et G-Sync, dont la contribution est précieuse dans bien des cas de figure. Petit rappel que les écrans avec modules G-Sync sont plus couteux et vous limiteront au DisplayPort et à l'usage d'une GeForce pour en profiter. Pour la majorité, l'adaptive sync ouvert et universel sera un bien meilleur choix, et à ce jour, de nombreux écrans seulement FreeSync peuvent fonctionner avec le G-Sync Compatible, même s'ils n'ont pas été certifiés. Pour la connectique, les joueurs sur PC préfèreront le DisplayPort, ceux sur console plutôt le HDMI 2.1.

Enfin, de même qu'il peut être souhaitable d'avoir un écran disposant d'une technique de réduction du flou de mouvement (motion blur) et d'overdrive du temps de réponse, c'est le cas aussi pour le HDR. Pour cela, c'est avant tout sur sa certif' VESA DisplayHDR qu'il faut garder un œil. Le niveau 400 est le strict minimum tout juste passable, 1400 est ce qui se fait de mieux, et chaque niveau implique aussi un certain nombre de choses en ce qui concerne les spécifications de l'écran, notamment en matière de luminosité et de couleur. Côté budget, ça commence assez bas et ça peut aussi monter très (très) haut.

 

samsung odyssey neo g9

 L'Odyssey G9 ou Odyssey G9 Neo de Samsung, pour ceux qui ont quelque chose

à compenser (ou pas). D'ailleurs 3 étant déployés au sein de la rédac, il va falloir se poser des questions...

 

Bon, c'est sommaire, certes. Il y aurait aussi encore des choses à dire à propos de la connectique, les types de rétroéclairage (WLED, Edge, Mini LED...), l'ergonomie et la flexibilité de l'écran, comme sa capacité à se faire monter au mur ou sur un bras grâce à une fixation VESA. Ou encore sur de p'tits bonus, tels que la présence d'enceintes, d'une webcam intégrée, d'un capteur de lumière ambiante, d'éclairage RGB, d'un repose-casque, etc. Il va de soi que des points mentionnés pour un type usage peuvent également être valables pour un autre, certains écrans savent être parfaitement polyvalents, notamment au fur et à mesure que l'on monte dans la grille tarifaire. Sans limites de budget, le choix sera forcement beaucoup plus simple. Pour les autres, ce sera la chasse à cet écran PC qui offrira le meilleur mélange de caractéristiques souhaitables pour l'usage principal ciblé. C'est un investissement qui doit se réfléchir murement. Autant il serait dommage de gaspiller de l'argent sur une référence ayant des fonctionnalités potentiellement excessives, avoir vu un peu trop juste pour tirer le meilleur de son PC le serait tout autant.

 

guide connectique videoUn complément d'information indispensable !

 

Cette brève est un article sponsorisé. Que veut dire un sponso sur le Comptoir ? C'est tout simplement une thématique que nous n'aurions pas nécessairement abordée dans nos activités éditoriales courantes et qui est traitée à la demande d'un ou de plusieurs partenaires. Il ne s'agit donc pas d'un poubelle publi rédactionnel, mais d'un vrai article de fond réalisé avec la même rigueur que nos travaux habituels.
Un poil avant ?

Test • Cooler Master HAF 700 EVO

Un peu plus tard ...

Adieu Office ! Le nom, pas la suite, faut pas exagérer quand même !

Acheter un écran c'est une chose, bien le choisir en est une autre !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
sponso.fermés, pour ne pas réveiller le troll.