La semaine dernière, l'USB-IF a annoncé l'USB4 Version 2.0, une nouvelle révision introduisant quelques changements, le plus notable étant évidemment le passage de la bande passante de 40 à 80 Gb/s ! Attention, tous les câbles USB-C n'y arriveront évidemment pas, mais cela devrait en principe être possible si vous possédez déjà un câble USB-C passif certifié pour 40 Gb/s (pour le savoir, avec un peu de chance, le logo correspondant est présent sur le câble, mais ce n'est pas souvent le cas, semblerait-il). Alternativement, vous pourrez également opter pour les futurs nouveaux câbles USB-C actifs certifiés 80 Gb/s qui apparaitront à l'avenir.

Cette mise à jour est importante, puisqu'elle aligne l'USB-C avec les dernières spécifications PCIe et DisplayPort, et se met d'ores et déjà en position pour concurrencer (ou s'associer avec ?) le Thunderbolt 5 d'Intel, qui montera lui aussi à 80 Gb/s.

 

En réalité, l'USB4 dans sa version 2.0 serait capable d'aller au-delà des 80 Gb/s et pourrait même atteindre les 120 Gb/s moyennant une petite combine et quelques conditions, si l'on en croit ce qu'aurait découvert Angstronomics après avoir épluché il y a quelques mois la documentation de Keysight (un fabricant d'équipement de test) !

 Avant toute chose, il faut se souvenir qu'un connecteur USB-C possède 4 lignes configurées dans un arrangement symétrique 2 Tx + 2 Rx, avec jusqu'à 20 Gb/s par ligne et donc 40 Gb/s de bande passante bidirectionnelle maximale pour l'USB4 Version 1.0, tandis qu'avec l'USB4 Version 2.0 et sa nouvelle modulation PAM-3, le taux de transfert par ligne est passé à 40 Gb/s et la bande passante agrégée bidirectionnelle est désormais de 80 Gb/s. Cependant, il se trouve que l'USB4 Version 2.0 a également été testé dans une configuration asymétrique avec 3 Tx + 1 Rx, soit 120 Gb/s de bande passante agrégée depuis l'hôte et 40 Gb/s depuis l'appareil, ce qui serait en principe suffisant pour transporter un signal DisplayPort 2.0 UHBR20 de l'hôte vers l'écran (soit 80 Gb/s) et toujours pouvoir gérer simultanément jusqu'à 40 Gb/s de taux de transfert USB dans les deux sens (par exemple, pour un dock, une webcam, etc.).

 

usb c diagramme

 

Ce genre de configurations asymétriques n'est pas une première dans le monde du standard USB, mais elles seraient plus faciles à implémenter avec l'USB4. Toutefois, l'USB Promoter Group n'a pour l'instant ni confirmé ni nié qu'une telle configuration est au programme pour la dernière norme USB. On en découvrira peut-être plus lors des USB DevDays en novembre. Dans le cas où cela est prévu pour devenir une réalité, la question se posera ensuite de savoir de quelle manière cela abordé côté contrôleur. La configuration asymétrique sera-t-elle obligatoire pour toutes les puces USB4 Version 2.0 ? Optionnelle ? Réservée à quelques constructeurs ?

 

Ce qui semble déjà garanti, c'est que la nouvelle version de l'USB4 va inévitablement contribuer à augmenter la complexité des puces et leur consommation. Ainsi, ajouter à cela le support d'un mode 120 Gb/s ne ferait que compliquer encore un peu les choses. De toute façon, l'USB4 V2 dans nos machines, ce n'est pas pour demain. L'année prochaine peut-être chez Intel avec Meteor Lake (simultanément au Thunderbolt 5) et pour AMD il se pourrait qu'il faille attendre 2025, selon Angstronomics. Bien entendu, il faudra ensuite aussi que débarquent les périphériques permettant de profiter de tout ça.

Un poil avant ?

La RTX 4080 aurait deux versions ? Kezako ?

Un peu plus tard ...

Le KIKICÉ, le nouveau jeu des RTX 4090

La version 2.0 de l'USB4 aurait-il une autre carte intéressante à jouer ?

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !