Trois ans après un quatrième opus bien senti, c'est Forza Horizon 5 qui prend le relais aujourd'hui. Et comme avec son prédécesseur, on est partis pour en prendre plein les mirettes à grand coup de reflets, d'effets de particules et d'impression de vitesse. Quant à savoir si FH5 vaut le coup par rapport au 4, on vous laissera juger par vous-mêmes en l'essayant, ici il n'est question que d'images par seconde et d'options graphiques, on veut voir ce que le moteur ForzaTech a dans le bide, la visite du Mexique on verra ça plus tard.

 

 

Donc petite mission pour notre vaillante RTX 2080 Gaming OC, qui va s'exprimer en 4K UHD par le biais de l'outil de benchmark intégré au jeu. C'est donc sans surprise une p'tite analyse des presets que nous allons effectuer, sans prétention, et pour cela nous en retenons trois (en gras) sur les cinq disponibles dans les options : Faible (Low), Intermédiaire, Élevé (High), Ultra, Extreme. Dans tous les cas, ça envoie du pâté basque et de la gelée de piment d'Espelette. Ou des ips, au choix. Bref, ça tourne bien, ça flatte la rétine.
Et si vous vous demandez pourquoi nous n'avons pas testé le ray tracing, c'est tout simplement parce qu'il est uniquement visible dans le garage via le menu Forza Vista. De quoi faire de jolis screenshots, mais pas besoin de 60 ips pour cela. Et accessoirement, il est relativement discret, que ce soit esthétiquement ou au niveau de la consommation (ceci expliquant peut-être cela).

 


Un poil avant ?

Les CPU avec des gros caches L3, les prochaines victimes du minage ?

Un peu plus tard ...

Pré-sortie de Battlefield 2042 = un pilote rouge

 Pas de raie tracée, enfin si mais uniquement dans le garage, donc pas vraiment en fait. Nous on veut rouler, pas mater des grosses culasses ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !