Fraichement sorti dans les chaumières, Dragon Ball Z Kakarot nous donne déjà du fil à retordre quand il s'agit de déterminer ce qu'il a dans le bide. Considéré à tort comme un open wworld, ce nouveau titre développé par Cyberconnect 2 nous fait revivre la saga DBZ, donc de l'arrivée de Raditz jusqu'au combat final contre Buu. Il est sorti sur consoles, mais la version PC jouit-elle d'avantages par rapport à ses petits soeurs ? Le menu des options graphiques est plutôt chiche, il n'y a pas de presets et le jeu est bloqué à 60 ips, on est donc sur un portage console pur jus mais qui mérite toute de même qu'on le titille un pwal.

 

 

 

Et une fois de plus, c'est avec une RTX 2080 Gaming OC que nous effectuons nos relevés en modifiant les options au fur et à mesure tout en prenant soin de capturer tout ça avec Shadowplay. Voici donc le programme du jour pour cette nouvelle vidéo en 3 parties permettant d'apprécier les variations de l'échelle de résolution, des ombres et de l'anti-aliasing :

  1. Échelle de résolution à 70% vs. 100% (normal quoi) vs. 200%
  2. Ombres au Max vs. Élevé (High) vs. pas d'ombres du tout
  3. Anti-aliasing Off vs. FXAA vs. TAA

Pas grand chose à dire sur les résultats, qui confirment que ce n'est pas sur ce type de jeu et avec ce type de rendu qu'on met le mieux en évidence les différences visuelles. Rappelons que le tout est capturé en 3840x2160 (4K UHD).

 

 


Un poil avant ?

2x8 Go ou 4x4 Go pour jouer ?

Un peu plus tard ...

Un K95 RGB Platinum XT sauce Elgato pour reprendre le flambeau du K95 chez Corsair

 Petite analyse des options graphiques de Dragon Ball Z: Kakarot, rassurez-vous y'a pas grand chose. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !