PUBG continue sur sa lancée phénoménale entamée depuis sa mise en vente en mars dernier. L'Early Access du studio coréen BlueHole en est maintenant à 17 182 843 copies vendues - soit plus que toute la franchise Devil May Cry - et rien n'indique de ralentissement quelconque à venir. Et vous pensez bien qu'atomiser ses semblables en 3D aura toujours du succès, surtout si c'est bien fait ! D'autant plus que le jeu a captivé pas mal de joueurs de jeu massivement multijoueur "similaires", dont 55% qui ont migré depuis CS:GO.

Il est intéressant  aussi de se pencher rapidement sur les chiffres par pays ; comme souvent quand il s'agit de ce type d'activité, la Chine mène la danse et représente 44% des joueurs, suivi des USA avec 10%. La moitié restante est ensuite repartie entre une large palette de pays, dont la France au milieu du tableau avec 1.69%. On n'a pas le temps de jouer, on vous dit !

 

pubg statistiques copies vendues 2017 t [cliquer pour agrandir]

La différence entre "propriétaire" et "joueur", est assez révélatrice...

 

Le studio a cependant reconnu que c'est un succès qui leur coûte cher et requiert un travail constant énorme, d’où la création fin septembre d'une compagnie dédiée au jeu, PUBG Corporation, afin de mieux suivre avec la demande intense et croissante que représente le jeu.

Malgré toujours naviguer en tête des ventes sur Steam, il a aussi collecté pas mal d'avis négatifs depuis début octobre, notamment à cause de problèmes de serveur récurrents, de soucis de triche, et aussi dû aux micro-transactions qui s’insèrent lentement mais sûrement dans le jeu. Le modèle GaaS Games-as-a-Service fonctionne et rapporte - mais ne plaît pas à tout le monde - et on voit mal pourquoi PUBG se passerait d'argent "facile".

 

pubg playerunknown battlegrounds team

 

BlueHole, petit studio à ses débuts, est valorisé aujourd'hui aux alentours de 4.6 milliards de dollars, et le lancement d'ici quelques mois du jeu sur Xbox devrait certainement faire exploser à nouveau tous les compteurs, à condition que l’équipe PUBG arrive à suivre la cadence. À n'en pas douter, c'est beaucoup de pression sur leurs épaules, surtout que Microsoft injecte pas mal de sous dans la compagnie, et ce qui signifie certainement aussi qu'il ne faut pas s'attendre à une version PS4 de sitôt.

Le challenge est de taille pour BlueHole et son bébé, qui ont pourtant tout en main pour devenir une référence mondiale dans le genre, autant à la maison qu'aux compétitions d'E-sport, terrains où règnent encore en maître des géants tel qu'Activision-Blizzard. Enfin, n'oublions pas les nouveautés d'en face, à l'image de Fortnite Battle Royale, en compétition directe avec PUBG et prêtes à grappiller du joueur. Et on veut bien parier qu'un rachat du studio de PUBG un beau jour n'est pas à exclure non plus, selon les éternelles habitudes du milieu.

 La médaille et ses revers, de la succès story PUBG qui continue sur sa route dans le monde virtuel... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 42 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !