C'est le jeu à la mode. Disons qu'il a profité de deux phases beta, et que son concept de monde ouvert fonctionne très bien. Pour mémoire, il s'agit de prendre la direction d'une équipe de 4 pingouins, et de les amener à démanteler un cartel mafieux dont le moteur financier est la drogue et l'oppression des populations. D'ailleurs, la Bolivie est en guerre contre Ubisoft, accusé de véhiculer une mauvaise image du pays. Parenthèse fermée, c'est aussi le moteur Anvil Next qui pédale, assez agréable en général. Nvidia est copain avec ce jeu, puisque c'est le premier à utiliser la technologie Turf du Gameworks. Elle est censée reproduire des mouvements d'herbe adaptés au vent pour un effet plus réel.

 

Le combat de ce matin concerne la version PC bien quichée aux consoles. Candyland a fait son comparatif vidéo, et de ce que l'on peut dire, c'est qu'il y a vraiment une différence assez flagrante de qualité entre PC et consoles. À vrai dire, c'est plus par la faiblesse des textures et graphismes des consoles que par la splendeur du PC que le jeu étonne. Est-ce que Ghost Recon Wildlands serait le premier jeu à marquer une réelle insuffisance de patate des boîtes de conserve ? Eh bien on le souhaite pour nous autres !

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 13 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !