Pour réaliser des plans aériens magnifiques, les drones sont un choix idéal. Ces petits bidules volant ont fait des progrès remarquables ces cinq dernières années, au point de pouvoir être désormais achetés par le grand public. De toutes tailles, ils ont néanmoins un gros inconvénient : leur autonomie. Réussir à avoir un bouzin volant plus d'une heure tient de l'exploit, c'est pourquoi des chercheurs investiguent dans d'autres directions lorsqu'il s'agit de collecter des données sur l’environnement alentour.

 

Dernière trouvaille en date d'une équipe de l'université de Washington : les abeilles. Non qu'un clone robotique eut été fabriqué - on en aurait davantage entendu parler - mais ces bêbêtes sont utilisées comme un moyen pour transporter une microscopique plateforme électronique de 105 milligrammes, comprenant entre autre une batterie XXS fonctionnant au lithium, d'une masse de 70 milligrammes. Ne rigolez pas, ce bouzin mesurant au total 6,1 x 6,8 millimètre a une autonomie d'environ 7h, ce qui est loin d'être ridicule. Bon courage par contre pour retrouver l'abeille porteuse en l'absence de signal ! Heureusement, la recharge se fait à la ruche, de même que les transferts d'informations, ce dernier se déroulant à une vitesse pas si ridicule de 1 kb/s. Au niveau du contenu, rien de bien transcendant avec des enregistrements de la luminosité, de l'humidité ou encore de la température, mais c'est un début prometteur.

 

abeille puce

Pour ces robots, certains ont déjà des sacrées idées...

 

Bien sûr, les scientifiques n'ont aucun moyen de contrôler les trajectoires des bestioles, et se contentent de les suivre au moyen de relais se basant sur les radiofréquences, les GPS étant bien trop gourmands. A l'avenir, on peut imaginer des applications dans l'agriculture afin de surveiller à distance l'état des plantations ; malin non ? Pour une application à plus grande échelle, il reste à savoir le coût du bouzin même si l'on devine que pour les premiers exemplaires, ça n'a pas dû être donné ! (Source : IEEE Spectrum)

 Utiliser les insectes comme drones, cela pourrait être de la science-fiction. Choux blanc, en 2018, c'est de la recherche ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news

Ragotron : votez !

Quel composant ou quel groupe de composants changez vous le moins souvent ?
 
Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !