Évidemment, ce genre de matériel n'a que peu voire pas du tout d'intérêt dans le cadre personnel. C'est même un peu une carte mère WTF qui nous est présentée par le fabricant chinois Onda, qui n'a rien à voir avec la marque automobile ni le sumo de Street Fighter. Avec sa carte à 32 ports SATA incluant l'alimentation, le format est un peu spécial et convient mieux au monde professionnel dans la gestion des données, le cloud restant toujours à la mode. Mais regardons la bestiole avant de continuer :

 

onda b250 d32

 

C'est un chipset B250 qui officie et comme il ne gère pas assez de SATA 6Gbps, des contrôleurs externes sont rajoutés tout le long de la carte - qui ne sont pas spécifiés sur le site officiel par contre. L'intérêt ici est de fournir tout ce qu'il faut pour alimenter des gros serveurs de données avec ses 405 mm de long pour 310 mm de large - ce qui est très proche  des racks de 19 pouces standard pour serveurs - ou battre le record du monde pour un anaNAS, le tout supporté par deux ports Ethernet qui moulinent à 1 Gbps. Bien entendu, le port PCIe x1 présent pourrait accueillir une carte graphique, mais son intérêt principal sera probablement de rajouter un contrôleur réseau supplémentaire.

 

Le jus est fourni directement par des prises +12 V en 6 pins et les différentes tensions régulées sur place. Il est courant dans ce genre de système de retrouver d'immenses blocs en bas de la baie qui fournissent des tensions standard - comme du 12 V - qui sont reconverties sur les cartes mamans afin d'optimiser le câblage, donc pas de souci ici pour alimenter la mobale. Il faut noter aussi que la carte alimente directement les prises SATA pour des raisons similaires et vu la simplicité des régulateurs sur l'ensemble de la carte son but ne sera pas de faire tourner Borderlands 3 avec le CPU. La mémoire DDR3 est au format SoDIMM et peut atteindre 16 gigots via 2 slots en plafonnant à 1600 MHz. Rajoutons aussi les 4 ports USB 3.0 à l'arrière et de quoi observer ce qu'il se passe dans la bête grâce à un port VGA et un port HDMI. Vous en conviendrez que ce n'est pas courant dans le milieu du grand public, mais Onda est coutumier du fait en ayant produit des cartes dédiées au minage intensif par exemple. Et si jamais vous la vouliez, sachez qu'il faudra quand même débourser 465 $ pour une carte loin des finitions aguicheuses destinées à la plèbe du gaming, mais il vous faudra prévoir un boîtier custom et une grosse alimentation de 12 V tout de même.

 


Un poil avant ?

Corsair prépare un boitier toujours plus licornesque avec l'iCUE 465X

Un peu plus tard ...

Bientôt des ordinateurs directement dans nos vêtements ?

 What the hell is that ? Une mobale originale sortie de l'esprit tordu d'un fabricant chinois nommé Onda, dédié aux besoins professionnels... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !