Le marché du PC traîne des pieds déjà depuis des années, alors forcément quand le fondeur sur qui la majorité du marché repose éternue, ça se ressent un peu partout et à tous les niveaux. La pénurie d'Intel a bon dos et c'est aussi peut-être le prétexte facile pour lâcher du lest, assurément ce ne seraient ni le manque d’évolutions pertinentes ni les prix enflés des dernières nouveautés qu'il faudrait plutôt pointer du doigt, n'est-ce pas ? Et c'est ainsi que GIGABYTE planifierait de se séparer de 5 à 10% de ses employés afin de réduire ses dépenses opérationnelles et assainir ses résultats en vue d'une première moitié de l'année qui s'annoncerait "difficile". Le département directement concerné serait donc avant tout celui des cartes mères du fait de chiffres de ventes peu encourageants et bien partis pour piquer du nez tout au long de 2019.

 

Ce n'est pas du tout une nouvelle tendance, de 16 millions en 2016, les ventes de mobales chez GIGABYTE étaient passées à 12,6 millions en 2017, puis 11,45 millions en 2018. Le constructeur s'est malheureusement refusé à tout commentaire. En parallèle, Digitimes affirme que la division GPU du Taïwanais serait pour le moment épargnée de tout licenciement. Pour le reste, ce n'est que peu surprenant et cela fait même écho à ce que le patron de MSI avait raconté lors d'une intervention il y a deux semaines. Naturellement, aucun constructeur n'est vraiment ravi des errements d'Intel, et ce même si les ventes de cartes mères d'AMD se portent désormais mieux que jamais grâce à Ryzen, ce n'est visiblement pas encore suffisant pour compenser le manque à gagner. AORUS qui peut ! (Source)

gigabyte aorus z390 xtreme

 Peu de doute, 2019 promet d'être une énième année peu reluisante pour le marché du PC DIY. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !