Intel publiait plus tôt dans la journée, via sa newsroom américaine, un communiqué peu rassurant pour les early adopters de Sandy Bridge : les chipsets Cougar Point (P67 et H67 en tête, mais aussi Q67, HM67, HM65, QM67, QS67, H61, B65 et les C20x) sont touchés par un bug hardware qui, dans certaines conditions, rendraient les ports SATA 3Gbps inutilisables ou perdre en performances, les ports 6gbps n'étant eux pas touchés pas le problème. Ca fait tout de même dans les 8 millions de chipsets livrés et potentiellement distribués.

Le correctif, déjà prêt; ne pourra se faire que par une nouvelle révision du chipset, qui passera à cette occasion en révision B3 et dont la production a déjà débuté. Seul problème, avec les temps de production et de distribution, il ne sera pas sur le marché au mieux avant fin février, mais surtout des dizaines de milliers de cartes mères se retrouvent dans la nature avec un bug potentiel et plutôt gênant.

 

La raison de ce bug ? Un transistor suralimenté, se dégradant avec le temps. Les PLL (générateurs de fréquence) étant différents pour les ports SATA 3Gbps et les ports SATA 6Gbps, ceci explique pourquoi seuls les ports SATA 3Gbps sont touchés. Intel estime que le bug pourrait se déclarer à une probabilité de 5% sur une période de 3 ans, 15% dans le cas d'une utilisation musclée et/ou overclocking (à voir si ces chiffres s'avèrent être minimisés ou non...). Les symptômes : un taux d'erreur anormalement élevé aboutissant à des pertes de performances, et pouvant au final amener à la mise hors service pure et  simple du connecteur, sans dommage collatéral sur le périphérique qui lui est connecté.

 

Voilà un problème qui risque s'avérer couteux pour le fondeur, qui, au-delà d'un arrêt temporaire de production et donc de commercialisation, et en plus d'un remboursement des puces auprès de ses clients, va devoir faire face à la gronde des constructeurs/intégrateurs qui eux-mêmes vont se retrouver face à leurs clients "floués".  Nous avons contacté trois des principaux vendeurs de cartes mères français que sont Asus, Gigabyte et MSI : en attendant un communiqué officiel de ces derniers, des réunions sont actuellement en cours dans les HQ taïwanais pour apporter une réponse concrète aux clients. Réponses dont nous vous ferons écho dès leurs arrêtés.

 

comparatif_9cartes_p67_thfr.jpg

Toute neuve et toute buguée ... *joie*

 

MAJ 1er février 2011
  • Tour à tour, les cartes mères s1155 disparaissent, temporairement, des étals des marchands (Topachat, Materiel.net, LDLC, Cdiscount..) mais leur disponibilité subsiste encore chez certains : Grobill, Amazon, FNAC, Pixmania, Surcouf, Boulanger...
  • LDLC annonçait vers 11h30 via son blog puis par communiqué de presse qu' un dédommagement partiel était mis en place en offrant aux acquéreurs des dites cartes mères une carte contrôleur PCIe dotée de 2 ports SATA 6gbps. Plus d'informations ici.
MAJ 2 février 2011
  • Materiel.net annonce la mise en place de procédure de SAV en collaboration avec le fondeur et les constructeurs, dont les frais associés seront intégralement pris en charge. Plus d'informations ici.
  • Asus a annoncé la prise en charge du remplacement et/ou du remboursement des produits concernés. Plus d'informations ici. Validité immédiate, mais les détails ne sont pas encore précisés.
  • Le bureau français de Gigabyte a lui annoncé que la firme remplacera les cartes mères en collaboration avec ses partenaires distributeurs. Infos à suivre sur leur blog officiel. Actions prévues pour avril, les coûts seront à la charge du constructeur.
  • Asrock procèdera au remplacement des cartes via les distributeurs également. Plan d'action non précisé encore. Plus d'infos ici

MAJ 3 février 2011
  • Est-il urgent d'attendre ? Oui, le problème ne se manifestera pas à très court terme. La révision B3 du chipset étant attendue pour début mars pour un déploiement massif vers la mi-mars, il est inutile de harceler votre revendeur pour l'instant. Le moment venu vous serez invités, ou en tout cas vous en aurez la possibilité, à procéder à un échange standard (voire dans certains cas un remboursement complet), à priori dans la majeure partie des cas sans frais de votre poche. À noter qu'un changement de carte mère par le même modèle corrigé ne nécessitera pas de réinstallation de votre OS ! Vous pouvez en attendant ces procédures et la disponibilité des produits continuer à utiliser votre matériel de manière tout à fait normale.
MAJ 4 février 2011
  • MSI vient d'annoncer que bien sûr, ils allaient procéder au changement des cartes incriminées, et ce en direct, sans frais à votre charge. La procédure est simple mais vous devrez en contrepartie vous passer de votre matériel durant quelques jours. Plus d'informations ici.
  • Pixmania a indiqué à ses clients vouloir rembourser le produit incriminé acheté chez eux, frais de port compris. Il vous faut contacter le 09 69 32 10 20 (09h00 - 18h00, prix d'un appel local) pour organiser un enlèvement gratuit. En plus, Pixmania offre un bon d'achat de 15€ valable 1 an.
MAJ 7 février 2011
  • ZOTAC procédera au remplacement des cartes, mais via le revendeur. Vous devrez donc vous rapprocher de ce dernier pour connaitre les modalités de retour.

Un poil avant ?

Du noir et du frag pour les droitiers

Un peu plus tard ...

Soldes: Les hybrides HDD / SSD de Seagate à bon prix

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 169 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !