Dans une époque lointaine d'une dizaine d'années à peine, un driver graphique ne servait qu'à gérer la carte graphique. Logique, non ? Désormais, les suites logicielles se sont enrichies, permettant de capturer et diffuser ses performances, surcadencer son GPU, et contrôler que cet overclock ne crame pas votre malheureuse carte.

 

Avec l'arrivée prochaine de Xe et surtout des CPU équipés d'une partie graphique Gen11 enfin servant à quelque chose ludiquement, Intel prend son élan pour rentrer dans la bataille qui oppose historiquement AMD à NVIDIA. Oui, mais voilà, ça n'est pas l'état du panneau de contrôle de la firme - inexistant sous Linux par ailleurs, mais sur ce plan là AMD ne fait pas mieux - qui va venir relever le niveau actuel des drivers bleus.

 

C'est donc dans une logique pragmatique que nous accueillons ce patch soumis à la bibliothèque 3D Mesa, proposant une colonne en surimpression sur votre écran affichant diverses informations sur votre carte et ce qu'elle fait tourner, un vrai régal pour les clockers et les fouineurs de bottlenecks.

 

intel overlay vulkan

Pas forcément du plus esthétique, mais ça joue très bien son rôle

 

Pour le moment, le bouzin en est encore au stade expérimental, des crashs brutaux pouvant même survenir si le programme de base est multithreadé, autant dire que cela est plutôt courant sur les titres gourmands de nos jours. A quand l'arrivée officielle pour tous en version stable ? (Source : Phoronix)

 Que serait un GPU sans sa suite logicielle dédiée ? Pas grand-chose en 2019, et Intel semble l'avoir bien compris. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués