Il est vrai que les cartes récentes de PNY sont bien finies, silencieuses, mais elles souffrent d'un mal digne de consanguinité : elles ne sont pas très belles. La firme a déjà deux GTX 1080Ti à base de blower, une ayant un look vraiment basique limite cheap, l'autre étant déjà plus classe visuellement, c’est indéniable. Avec sa version XLR8 du GP102, le constructeur offre enfin un look réussi à son plus bel écrin, et ça ne sera pas de trop pour venir se mêler à la lutte des cadors que sont MSi, GIGABYTE, ASUS, Zotac, Inno3D, etc. Qu'est-ce qu'on nous a préparé ?

 

Au premier abord, on pourrait presque croire à une Strix ! L'allure générale s'en inspire, avec 3 ventilateurs, et une carlingue mêlant des teintes de noir et de rouge. Le PCB à 7+2 phases est alimenté par une combinaison de 6+8 pins. Les fréquences sont poussées, certes pas de beaucoup, mais elles le sont quand même : 1531/1645 MHz. Autre point, avec un tel engin sur le dos, nul doute que le GP102 respirera mieux que sur les FE, et que la carte tiendra plus longtemps les fréquences les plus élevées grâce à un gros gain sur la température. Tant que le TDP n'est pas dépassé, pas de grosses craintes à avoir, ça va déchirer le string à mémé. Dernier point, elle fera partie des cartes les plus longues, en effet il faudra disposer de 313 mm, soit 3x rien !

 

pny gtx1080ti xlr8

Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués

 

Expérience • L'Hyperthreading en jeu : bien ou pas bien ?

Jouer avec l'Hyperthreading, hérésie ou normalité des choses ?   Lorsqu'on parle de jeu, du moins avec les puces Intel, on entend deux sons de cloche. D'un...

 

Test • Drobo 5N

Le NAS accessible   En un peu plus de trois années, nous avons testé quelques systèmes de stockage réseau venant de tous horizons. Du haut de gamme muscl...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...