Il aura donc fallu plus de 100 jours pour que les autorités locales du Texas et l'usine de Samsung d'Austin réalisent que quelque chose ne tournait pas très rond dans l'évacuation de l'eau contaminée systématiquement produite lors de la fabrication de semiconducteurs, et généralement stockée sur place ! En effet, pas moins de 763 000 galons ou environ 2,9 millions de litres d'eau toxique contenant des « quantités diluées de sulfates et de peroxyde d'hydrogène » ont été acheminés dans un bassin de rétention à proximité et dont une portion difficilement estimable aurait éventuellement trouvé son chemin vers le bras d'une rivière adjacente. La chose se serait produite « par accident » et « à l'insu de l'usine », apparemment liée à « un équipement défectueux »... Mmmmh.

 

samsung fab austin

 

L'eau contaminée a contribué à baisser le pH entre 3 et 4 de ce bras de la Harris Branch Creek - dont la branche principale démarre 2,5 km plus loin, mais qui ne fut a priori absolument pas affectée. Des valeurs normales sont comprises entre 7 et 8. Selon le Watershed Protection Departement, l'incident aurait virtuellement éradiqué toute vie aquatique dans la zone affectée de la rivière, des vertébrés aux invertébrés. En somme, un impact très important à court terme, sans que l'on sache si cela pourrait aussi avoir des conséquences à long terme, en plus de représenter un danger pour les humains. Heureusement, le pH de la rivière serait déjà sur le point de retourner à la normale et celle-ci récupérerait rapidement, comme en auraient témoigné de nouvelles mesures entre le 14 et le 19 janvier, soutenu aussi par un nettoyage et une restauration de la zone. Par conséquent, les autorités et Samsung ont bon espoir qu'aucun dégât ne sera permanent...

 

samsung austin fuite eau toxique 2022 zone affectee

 

Un très bon rappel que ce type d'usine, c'est bien chouette pour l'économie locale, mais c'est potentiellement aussi plus ou moins problématique d'un point de vue environnemental, la fabrication de semiconducteur est notablement très gloutonne en eau. Une problématique cruciale, d'autant plus que de nombreuses usines sont prévues pour pousser comme des champignons ces prochaines années un peu partout dans le monde et que l'eau devient une ressource de plus en plus prisée. Pour l'anecdote, Samsung (et Texas Instruments) a d'ailleurs planifié la construction d'une nouvelle usine EUV de 17 milliards de $ à Austin, à proximité du fab dont il fut question aujourd'hui.

À voir maintenant quelles seront les conséquences (financières ?) de cet « incident » pour Samsung et qui sera tenu responsable. Déverser des millions de litres « par accident » dans la nature, c'est tout de même plutôt balèze, il faut bien l'avouer, surtout pour une usine moderne dont l'environnement est censé être contrôlé au doigt et à l'oeil... (Source)


Un poil avant ?

De Samsung à NXP, le top 15 du marché du semiconducteur en 2021 selon un autre point de vue

Un peu plus tard ...

Oukellé la RTX 3090 Ti ?

Les 29 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !