MAJ 06/11 : Anandtech a obtenu une réponse d'Intel, qui a donc confirmé la nouvelle, sans toutefois rentrer dans les détails. De son côté, CenTaur, l'autre interessé principal n'a absolument rien dit.

 

 

Avec Intel et AMD, VIA — oui, oui, la compagnie existe toujours — est le troisième acteur à posséder une licence x86 officielle, mais contrairement aux deux autres, VIA n'a jamais vraiment réussi à briller aussi fort dans ce domaine. L'entreprise n'a pas non plus toujours été en très bon terme avec Intel en particulier, les deux ont un petit historique commun de batailles judiciaires, notamment pour de la violation de brevet. Il est donc assez inattendu d'apprendre que VIA a officiellement annoncé qu'il va « sélectionner une partie des employés de sa division CenTaur Technology pour rejoindre Intel » dans le cadre d'une transaction de 125 millions de dollars avec le fondeur. En somme, Intel payerait donc VIA pour le droit de recruter certains des employés de CenTaur. Mais encore ?

 

centaur technologies cha cpu ia x86

 Un soi-disante image du processeur CHA de CenTaur.

 

Hélas, les détails sont encore très flous quant à la nature et l'objet exacts de la transaction ni sur ce que CenTaur pourrait apporter de son travail, et aucune date de conclusion n'a encore été fixée. Il est peut-être bon de rappeler que CenTaur est une division de VIA depuis 1999, basée à Austin, au Texas. Elle est ni plus ni moins le bras armé x86 de VIA, responsable de la conception d'architectures x86 pour la maison-mère et de brevets spécialisés, par exemple pour des accélérateurs pour l'apprentissage profond.

Sa dernière création en date est le core x86 CNS, annoncé fin 2019. Une architecture avec des performances dites du niveau d'un Haswell, avec un support pour le jeu d'instruction AVX-512. CHA est le nom de la première puce de CenTaur à avoir été prévue pour l'intégrer dans un packaging comprenant aussi un accélérateur deep learning propriétaire. Initialement attendue pour la seconde moitié de 2020, CHA n'a plus fait parler depuis. Toutefois, le silence n'est pas une chose inhabituelle en ce qui concerne VIA. Accessoirement, c'est également via CenTaur que VIA a contribué à la conception des premiers CPU x86-64 du chinois Zhaoxin dès 2018, dont les puces ont été commercialisées en 2020.

 

Si rien ne semble indiquer que VIA serait bel et bien sur le point de se débarrasser intégralement de sa division x86 (contrairement aux rumeurs qui ont circulé initialement peu avant l'annonce), cela laisse tout de même songeur quant au futur du x86 chez VIA. À ce stade, on ne sait pas non plus ce qu'Intel compte réellement tirer de cette transaction de 125 millions de dollars, outre quelques nouveaux employés. Des brevets ? Et alors que les acheteurs sont habituellement plutôt volubiles vis-à-vis de leurs nouvelles acquisitions, Intel n'a encore absolument rien dit à ce sujet. En parallèle, le site public de CenTaur a été purgé et affiche depuis la semaine dernière être « sous construction ». Peut-être un hasard, peut-être pas, en tout cas, il est évident que quelque chose se trame, ou au moins que VIA n'a plus besoin d'un site public pour sa division. Bref, ce n'est pas encore très clair tout ça, mais d'autres détails émergeront sans doute plus tard. Encore un coup de Patou qui veut faire le x86 great again ? (Source)


Un poil avant ?

Alder Lake et les DRM à problèmes, la liste officielle des jeux par Intel

Un peu plus tard ...

Encore plus de radiateurs chez AlphaCool, cette fois-ci pour les entreprises

 Mais qu'est-ce que cela implique pour Intel ? Et pour VIA et sa licence x86 ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !