Avec la récente annonce de la fin du moteur de rendu EdgeHTML par Microsoft et l'utilisation de Chromium comme base pour le nouveau Edge, les petits gars de chez Mozilla ont eu quelques sueurs froides. Si la part de marché d'Edge est ridicule, ça n'est pas pour autant que sa disparition n'apporte que des points positifs.

 

C'est même le PDG de Mozilla qui en a profité pour se fendre d'une interview à The Verge, dans laquelle l'emphase est mise sur le rôle du navigateur Firefox de la fondation, dont l'importance est démultipliée par la disparition d'un concurrent. C'est oublier au passage Opera, qui a ses adeptes, mais le danger est réel. Une fois le navigateur de Google par défaut sur les machines Windows, il est très probable que de moins en moins d'utilisateurs se décarcassent avec une solution tierce, sachant que celle par défaut fonctionne très bien.

 

Dans le monde de l'informatique ou l'abus de position dominante est une chose malheureusement encore fréquente, on comprend tout à fait que l'alliance Microsoft-Google a de quoi faire peur. Attendons tout de même le produit fini avant de juger hâtivement... (Source : NotebookCheck)

 

firefox girl cosplay

 A réduire le nombre de navigateur web, la fondation Mozilla s'inquiète d'un monopole Googlien. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 20 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !