COMPTOIR
  

La relève NUC Extreme chez Intel sera encore moins mini-PC-esque qu'avant

Les NUC gaming d'Intel vont donc continuer à prendre de l'embonpoint. C'est une tendance depuis plusieurs années, mais c'était à partir du NUC 11 Extreme « Beast Canyon » que les choses avaient vraiment commencé à prendre de la taille. Pour l'anecdote, un NUC 9 Extreme en était encore à 5 litres et sans s'arrêter pour un NUC 10 Extreme qui n'a jamais existé, la gamme était ensuite directement passée à 8 litres avec le NUC 11 Extreme. Le NUC 12 Extreme continua a exploiter le même boitier.  Ainsi, un NUC Extreme embarque aujourd'hui un vrai CPU desktop basse tension et dispose de la place nécessaire pour une vraie carte graphique - avec tout de même encore quelques limitations, évidemment. Néanmoins, certaines limites vont encore sauter avec la prochaine génération, aka NUC 13 Extreme « Raptor Canyon » !

 

Intel en a fait une démonstration lors de son TwichCon, qui était donc l'occasion de voir le nouveau module NUC 13 Compute Element, une carte mère PCIe qui possédera un CPU de 13e génération - ère du Raptor oblige et qui pourra cette fois-ci être de type "K" - et jusqu'à 64 Gio de DDR5 SODIMM. L'autre détail ayant aussi frappé est le nouveau boitier éloignant d'autant plus la gamme gaming du fondeur de l'esprit SFF, puisque celui-ci fera désormais 13,9 litres, soit tout de même 5,9 de plus que la génération précédente ! Cette évolution s'expliquera en partie par la capacité du nouveau boitier d'accommoder cette fois-ci une carte graphique de 3 slots, contre 2 précédemment, ce qui laissera le loisir d'y installer notamment les Arc A7 customs des partenaires d'Intel. L'Arc A7 Limited Edition d'Intel y rentrera déjà sans problème, étant donné qu'elle n'occupe que 2 slots. Lors de la présentation du TwitchCon, Intel avait présenté son NUC 12 Extreme équipé d'une RTX 30 et d'un processeur Raptor Lake non identifié. De toute évidence, il devrait donc aussi être possible d'y caser une RTX 40 ou une future RX 7000 ne dépassant pas la limite mentionnée.

 

intel nuc 13 extreme raptor canyon

 

intel nuc 13 extreme raptor canyon 2

 

Bref, le NUC d'Intel sera rapprochera plus que jamais d'un vrai PC. C'est chouette, mais ça aura aussi l'inconvénient de compliquer un peu la lutte face à la concurrence. On espère que le fondeur aura la main un peu moins lourde en ce qui concerne la tarification, qui est traditionnellement le point faible de la gamme. Les spécifications et la tarification définitives de Raptor Canyon seront dévoilées d'ici quelques semaines. Au passage et en attendant la relève, sachez que notre test (un peu tardif, certes) du NUC 12 Extreme va prochainement être publié, ce qui vous (re)donnera le loisir de (re)découvrir où en est déjà arrivée cette gamme d'Intel et de déterminer si cette alternative vaut le détour. (Source)

 

Un poil avant ?

Un Comptoir mobile, et un Comptoir I/O .

Un peu plus tard ...

Test • Nvidia GeForce RTX 4090

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !