Entre Mac et son écosystème connu pour être ergonomique, mais fermé, Windows dominant, mais décrié tant du point de vue des fonctionnalités que de la stabilité, et Linux bordélique au possible, mais performant, le choix d’un OS est plus qu’épineux. Cependant, s’il existe une manière de les départager objectivement, c’est bien du côté des performances, et c’est justement la tâche effectuée par Phoronix sur un Mac Mini Intel (i7-8700B à 6 cœurs/ 12 threads) quadruple-booté Mac 12.1/Windows 10 Pro/Ubuntu 21.10 et Clear Linux 35390, le tout bénéficiant de 8 Gio de DDR4 2666 MHz.

 

Niveau bagarre, le Johnny Cadillac, il s’y connait !

 

Si, globalement, les résultats montrent un Clear Linux en tête avec la moitié des premières places raflées et une moyenne de 23,29 points, Ubuntu n’est pas si loin avec 22,02 ; talonné par Mac à 21,70. Enfin, Windows finit bon dernier à 20,15 points, bien que quelques fulgurances l’ait placé à la pole position, comme sur certains benchmarks de navigateur web. Cependant, d’autres tâches comme le rendu 3D lui sont bien moins favorables ; une occasion de laisser l’OS d’Apple exprimer son optimisation. Quant à Linux, c’est surtout par les tests applicatifs tels l’encodage vidéo ou la compression que le système d’exploitation se démarque. Finalement, chacun sort plutôt vainqueur de son domaine d’utilisation favori, avec des différences ténues : autant dire que le choix s’effectue davantage en fonction de la compatibilité et des préférences personnelles que de la rapidité brute !

 


Un poil avant ?

"Confirmés", les Threadripper PRO 5000 "Chagall" montrent maintenant leurs spécifications suspectées

Un peu plus tard ...

La RTX 3090 Ti, confirmée officieusement par MSi

Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !