La semaine dernière, une cyber-attaque dont la source reste inconnue (même s'il y a des doutes) a frappé le monde entier de la planète Terre dans notre système solaire. Le truc à la mode, c'est le ransomware : on infiltre le PC par un trou béant, on code tous ses fichiers, et si on veut les récupérer, on paye aux tipiakeurs la somme ou on dit bye bye à ses données. C'est ainsi que le vers WannaCry a fait des dégâts. Les spécialistes en sécurité de tous bords se sont penchés sur le sujet, et ils en sont arrivés à une conclusion : l'infection a été provoquée par une faille de Windows 7 connue sous le nom de Server Message Block, nonos largement représenté chez le public comme chez les entreprises. Les infections via XP sont insignifiantes selon Kaspersky et d'autres sources ici, et .

 

Ce sont surtout les gros groupes qui ont été touchés, les plus connus sont Renault, Telefonica, Deutsche Bahn, Fedex, et bien d'autres. Des hôpitaux, des ministères ont été atteints par l'infection. Pour ainsi dire, la rançon est de 300$ US à payer en bitcoins, pour ne pas se faire choper pardi, puisque l'argent a une odeur. Jusque là, il y a eu 296 paiements qui ont apportés un peu moins de 100 000$ US aux tipiakeurs.

 

Donc c'est une faille de Windows 7 qui a provoqué le désastre. Certes elle a été comblée au mois de mars 2017, mais le ver avait déjà débuté sa triste carrière quelques semaine auparavant en utilisant cette faiblesse connue de la NSA mais inconnue chez Microsoft. La sécurité est avant-tout une affaire personnelle et de bon sens, on évite de cliquer sur n'importe quoi quand on ne connait pas la source. La première infection s'est déroulée de la sorte. Mais tous ceux qui n'étaient pas franchement emballés par Windows en général ne seront pas rassurés. Les libristes doivent se marrer ! (Sources diverses)

 

homme triste

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 59 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !