Si le choix d’un OS n’est, en règle générale, que très peu dicté par les performances (mais plutôt par la compatibilité des logiciels et/ou l’expertise de l’utilisateur), l’exercice de style de la comparaison est toujours bienvenu dans nos colonnes. En effet, bien que les deux systèmes d’exploitation lancent directement du code assembleur sur le processeur, étant ainsi théoriquement très proches du point de vue des capacités d’exploitation des CPU, les logiciels se voient souvent mieux optimisés sur l’un ou l’autre des systèmes, pour le plus grand bonheur de leurs défendeurs. De plus, Windows est connu pour son intégration par défaut d’outils à la pertinence réduite, mais à l’impact mesurable sur les performances : cela est-il vérifié en pratique ?

 

Notre confrère Phoronix s’est chargé de l’affaire, avec le top moumoute du moment, a.k.a. un Ryzen 9 5950X de chez AMD, armé de 16 cœurs et 32 threads, lancé sur des tâches identiques sous Windows 10 sauce Pro (build 19042 très exactement) et Ubuntu 20.10, armé du noyau 5.8.0. Alors que Windows avait historiquement plus de mal avec des processeurs aussi couillus, force est de constater que la chose s’est bien améliorée, puisque l’écart moyen n’est que de 4 %, en faveur du manchot. Signalons la belle performance de l’OS à la fenêtre en matière de navigateurs web (une optimisation toute particulière effectuée pour le grand public ?), qui prend la tête sur ce domaine, alors que le manchot lui vole la pole position sur l’intégralité des autres tâches, à savoir l’encodage, le rendu, les programmes orientés créativité, la crypto, les benchmarks oneAPI ainsi que tout ce qui est du côté des traitements d’image. Pas vraiment de quoi crier au scoop, mais une belle piqûre de rappel pour alimenter l’éternel débat. Sinon, pour admirer ces beaux graphes en bâton, sortez votre dictionnaire d’anglais, c’est en bas de page !

 

 

microsoft love linux

" On aime, mais pas trop quand même »

 


Un poil avant ?

Cyberpunk 2077 slalome entre succès et réputation sulfureuse

Un peu plus tard ...

MSI annonce ses BIOS avec AGESA 1.1.9.0 : bonjour PBO2

 Un processeur bien couillu pour départager deux OS : la bonne affaire ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !