On a vu dans nos tests que les Core i9000 n'étaient pas spécialement froids malgré un joint soudé et de l'indium a priori bien posé. Si on pouvait penser que cela aurait été surtout vrai pour le 9900K -ses fréquences sont très hautes et ce sur 16 threads- on reste plus dubitatif sur les autres 9700K et 9600K. Du coup pour savoir réellement ce qui se passe en dessous, rien ne vaut un test après un delid. C'est Cylindrix le germain, alias Der8auer, qui s'y est collé. Il a deliddé un 9900K , et l'a ensuite passé avec de la Conductonaut posée par ses soins.

 

Premier constat, -9°C. Après ses tests de chauffe sur CPU non touché, il a constaté que la sTIM était brûlée. Une fois sa Conductonaut appliquée, rien de tout cela. Il explique cette différence par une couche trop fine, qui n'avantagerait donc pas le CPU commercial. Il s'est aussi rendu compte qu'en ponçant le protecteur du die à 2 épaisseurs différentes, il gagnait encore plus de performance en termes de températures. En effet le PCB du 9900K et la hauteur du protecteur sont trop importantes, ce qui écrase la sTIM, et donc aurait tendance à la dégager de la surface où elle devrait être, à savoir le protecteur du die. Très instructif par conséquent, cela signifie donc que le business du delid n'est pas encore terminé malgré les efforts d'Intel.

 

 Bien que les Core i9000 utilisent un joint soudé et a priori de l'indium, les températures restent élevées. Der8auer a trouvé pourquoi ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 51 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !