Si les failles de la série Spectre sont des dangers bien réels (il est possible d'accéder sans restriction au contenu de la RAM via un simple code javascript en utilisant le Speculative Store Bypass), il est bien connu que leur correction s'effectue au détriment des performances, raison pour laquelle l'utilisateur moyen rechigne à installer ces patchs. Ces derniers prennent la forme d'une mise à jour du microcode accompagnée d'une mise à jour noyau, autant dire que cela ne passe pas inaperçu ; mais il est possible de désactiver la protection si vous tournez sur l'OS manchot via l'argument kernel spec_store_bypass_disable=off.

 

Cependant, ces pertes de vélocités tant annoncées sont loins de nous faire revenir au Pentium IV : évaluée par nos confères des chez Phoronix sur un i7-8086K, c'est l'affaire de 6% maximum. La plupart du temps le ralentissement sera négligeable (moins de 3%), d'autant plus que les charges de travail utilisées n'incluent aucun jeu, domaine qui s'est montré jusqu'alors moins sensible à ces correctifs.

 

Certes, il ne s'agit que d'une poignée de pourcents, mais c'est également l'ordre de grandeur des gains obtenus en performances monocœurs en passant au nouvelles génération (si l'on réussi à passer outre les pièges du renommage). On notera au passage que les ralentissements mesurés ici sont uniquement ceux liés à la résolution de Spectre V4 et non l'intégralité de failles, cas dans lequel que l'impact serait très probablement plus difficile à avaler.

 

logo intel meltdown spectre

 

 Avec la correction de Spectre V4, que doit-on attendre comme performances côté CPU ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !