Avec le Raspberry Pi, les outils Arm (32, mais plus récemment élargi au 64-bit) ont fait un sérieux bon en avant en ce qui concerne leur compatibilité et leur nombre. Pour autant, le bousin ne cible pas seulement les bidouilleurs, mais également les industriels à la recherche d’une carte bien documentée et correctement supportée sur le long terme. Problème : avec un quadcore Cortex-A72, même la version 4 du Pi peut faillir devant des tâches trop lourdes faute de puissance, et c’est là qu’Antmicro entre en scène.

 

En effet, la firme est spécialiste dans le plaquage de puces pas du tout ouvertes sur des cartes d’extensions bien plus documentées… dont la SA800U du jour fait partie, avec sa documentation intégralement disponible sur GitHub. Son avantage ? Intégrer un Snapdragon 845, un SoC haut de gamme datant de 2017 intégré notamment dans le Samsung Galaxy S9 : de quoi booster largement son installation !

 

antimicro snapdragon 845

 

Au menu, nous retrouvons diverses interfaces bien pratiques pour caler la belle dans tous les endroits possibles et imaginables : WiFi 5 (ac), dent bleue 5,0, Ethernet Gigabit, USB 3.1 avec support du DP en alt-mode, USB 3.0, un slot M.2 pour étendre les 64 Gio d’UFS présents de base (au passage, le SoC s’accompagne de 4 Gio de LPDDR4X), mais aussi de l’I2C (15 bus), 13 interfaces UART, 109 pour le GPIO… bref, de quoi salement interfacer !

Au niveau logiciel, Android 10 est présent à l’origine, même si nous imaginons bien que le bousin n’est pas vraiment taillé pour une partie de Candy Crush entre deux pauses café. Reste que le prix n’est pas encore disponible, pas plus que la date de disponibilité : à voir donc comment le projet se concrétise à l’avenir !


Un poil avant ?

Pas pour bosser, le Ryzen 7 5800X3D poutre par contre bien en jeu

Un peu plus tard ...

Arm a trouvé l'astuce pour prendre ses distances avec Arm Chine...

1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !