Prey arrive, le mois de mai étant celui où la sève monte, les poireaux reverdissent, mais ça sera aussi le moment choisi par les aliens pour venir nous exterminer. On a vu moins bateau et moins conventionnel comme scénario, mais en réfléchissant un peu, un scientifique, une station spatiale, des aliens insaisissables, manque plus que l'acide et Sigourney et la boucle est bouclée. Le moteur choisi par les développeurs gaulois d'Arkane est le Cry Engine, gageons qu'il saura se mettre plus au service des développeurs, on a vu à quel point ils avaient eu du mal avec le dérivé de l'ID Tech 5 dans Dishonored 2.

 

Voici tout plein de minutes de gameplay, assez inédites finalement, avec la rencontre d'un des boss qui s'annonce redoutable. L'ambiance seul au monde marche à fond (Wilson en moins), graphiquement ça se tient, l'ensemble est visuellement cohérent, ça bouge bien, et en plus ceux qui aiment les pétoires originales seront comblés. Il y a fort à parier que l'artisanat plomberie et/ou construction/rénovation de bâtiments cherche à acheter la licence du flingue qui jette de la mousse auto-expansive !  Ca se regarde tranquillement, un verre de kawa à la main.

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !