Intel perd un autre round dans sa lutte juridique avec VLSI

Nouvel épisode dans l'affaire opposant Intel à VLSI, et c'est un nouveau revers pour le fondeur américain ! En effet, Intel s'est vu infliger par un jury texan la peine de régler une somme de 949 millions de dollars à VLSI Technolgy pour avoir violé du brevet avec ses processeurs. Plus spécifiquement, VLSI accuse les processeurs des générations Skylake et Cascade Lake d'avoir causé « des millions et des millions d'infractions par secondes » en portant atteinte à son brevet numéro 7242522, décrivant sur une méthode destinée à améliorer l'intégrité structurelle de différentes couches, notamment en ajoutant des lignes métalliques factices aux couches de l'interconnect afin d'en augmenter la densité avant d'y appliquer d'autres couches.

Intel s'est défendu en affirmant que ces deux générations de processeur utilisaient des technologies uniquement conçues en interne et que la technologie en question récupérée par VLSI auprès de NXP est obsolète et n'est pas adaptée aux microprocesseurs modernes... Visiblement, le jury en a jugé autrement, mais il va de soi qu'Intel est fortement en désaccord avec ce verdict et qu'il planifie de faire appel.

 

Pour rappel, VLSI est un patent-troll une entreprise détentrice de brevets affiliée à SoftBank Group, appartement à la société d'investissement Fortress Investement Group. Ce n'est pas la première bataille perdue par Intel face à VLSI. Le fondeur avait déjà été condamné à payer 2,18 milliards de dollars en mars 2021 pour la violation de deux brevets et c'est un jugement qu'Intel avait ensuite échoué à faire annuler en août de la même année. Mais le fondeur avait réussi à remporter une autre manche entre-temps. Tout cela se déroule donc sur fond d'une plus grande guéguerre juridique continuant à opposer les deux entreprises aux USA, mais également ailleurs. Ce sont 19 brevets en tout - originellement signés Freescale, SigmaTel et NXP - que VLSI accuse Intel d'avoir violés au fil des années. Un nouveau procès est prévu pour démarrer en Californie en 2024. Ah, les joies du système américain des brevets !

 

juge a la loupe

Un poil avant ?

NVIDIA Q3 2022 : le piquage de nez continue, mais datacenter et Ada sauvent les meubles

Un peu plus tard ...

La RTX 4050 se montre dans un portable Samsung

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !