Et si SK Hynix formait un consortium pour acheter Arm ?

NVIDIA ayant failli dans sa tentative de rachat d'Arm des mains de SoftBank, la chasse reste donc ouverte pour d'autres prétendants, bien que le groupe financier japonais ait depuis confirmé la progression des préparations pour une introduction en bourse d'ici 2023 (la plus grande de l'histoire selon le PDG de SoftBank), beaucoup de choses peuvent encore se passer entre-temps. En effet, le co-PDG de SK Hynix aurait fait part de sa volonté de considérer la formation d'un consortium de « partenaires stratégiques » pour une acquisition - même partielle - d'Arm, avec une probabilité de réussite potentiellement plus importante qu'un rachat effectué par une compagnie seule, surtout si celle-ci est également investie dans l'industrie du semiconducteur. Il aurait mentionné le sujet en question lors de la réunion de l'actionnariat de SK Square, la division d'investissement du SK Group (société mère de SK Hynix) spécialement fondée pour investir dans les compagnies prometteuses de l'industrie du semiconducteur et dans le domaine de l'information et de la télécommunication. 

 

I want to buy Arm, if not entirely. It doesn't have to be buying a majority of its shares to be able to control the company » - propos qu'aurait tenu Park Jung-Ho, co-PDG de SK Hynix. 

 

Cela étant dit, l'idée n'en serait encore qu'à ses débuts et rien de particulier n'aurait encore été planifié pour l'instant. En fait, il est donc tout à fait possible (et même très probable ?) que l'affaire n'aille jamais plus loin. En tout cas, cela ressemble beaucoup aux propos tenus par Pat Gelsinger en février dernier, où le PDG affirmait lors d'une interview que l'option d'une formation d'un consortium est une possibilité très sérieuse et qu'Intel serait très disposé à y participer si la situation devait se présenter. Mais en rajoutant ensuite qu'une introduction en bourse sera également la bienvenue.

Au fond, il ne fait presque aucun doute que l'idée d'un consortium avait déjà commencé à germer à l'époque de la mise en vente d'Arm, avant que NVIDIA brule la politesse au reste de l'industrie. Les consortiums de compagnies, même concurrentes, ne sont pas rares dans le milieu. Par exemple, Toshiba Memory Corp. (aujourd'hui KIOXIA) avait été racheté par le consortium Bain, rassemblant de nombreuses entreprises telles que Dell, Kingston, Apple, Seagate, SK Hynix. Dans le cas d'Arm, toute transaction impliquant une prise de contrôle par un seul acteur sera problématique, selon Richard Gordon, analyste chez Gartner. Un consortium de plusieurs intéressés pourrait ainsi potentiellement contourner le sujet épineux de l'indépendance et de la neutralité du Britannique. (Source)

 

sk hynix dram puce

Un poil avant ?

Trop bruyant votre Intel Laminar ? Un morceau de papier pourrait y remédier !

Un peu plus tard ...

G.Skill sort la DDR5 ultime, en attendant la prochaine !

Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !