Bien que le taïwanais se soit engagé pour de gros projets à l'étranger à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de dollars, comme en Arizona, le taïwanais n'a jamais caché vouloir conserver le cœur de sa production en pointe des technologies sur son île taïwanaise, où se trouve à ce jour la majeure partie de son infrastructure et écosystème. On sait que la prochaine grande étape sera le 2 nm, une technologie qui est déjà en bonne voie chez le fondeur si l'on en croit ses mises à jour régulières, mais c'est aussi un futur qu'il faut préparer sur le terrain, d'autant plus que la demande en semiconducteur ne risque pas de faiblir à l'avenir, au contraire. Outre les 100 milliards de dollars alloués sur 3 ans à l'avancement des projets plus immédiats, TSMC planifie aussi la construction d'un nouveau site de production géant dans le parc des Sciences de Hsinchu, l'équivalent taïwanais de la Silicon Valley américaine. Une installation dévoilée officiellement hier par les autorités de la République de Chine !

 

tsmc gigafactory 2nm hsinchu science park

 

Pour son projet, TSMC a mis la main sur la majeure partie d'un nouvel espace de 90 hectares, soit 900 000 m² ! Les plans du projet ont été révélé publiquement par le Ministère de la Science et des Technologies de Taïwan, qui s'est au préalable penché notamment sur les problématiques environnementales potentielles d'une construction de cette envergure, comme la pollution de l'air, le traitement des eaux, l'usage des eaux,  l'impact sur la rivière située à proximité, la protection contre les tremblements de terre, et la protection et relocalisation de la faune et de la flore locale. Sans aucun doute une vraie partie de plaisir pour les spécialistes locaux en urbanisme.

TSMC s'est naturellement engagé à satisfaire toutes les exigences des autorités en la matière et d'y travailler en collaboration étroite. Le traitement des eaux en particulier est une affaire que TSMC ne prendra pas la légère, ayant souffert d'une pénurie en eau lors d'une sécheresse un peu plus tôt dans l'année, le fondeur planifie d'utiliser uniquement de l'eau recyclée d'ici 2030. Pour le reste, il est estimé que la construction de cette usine dédiée au futur 2 nm — dont la conception a démarré en avril 2020 — de TSMC sera achevée dans 5 ans. (Source)


Un poil avant ?

Un nouveau ProArt 32" plutôt polyvalent arrive chez ASUS

Un peu plus tard ...

Ventes de jeux vidéo : on comprendrait presque tout !

 Malgré ses projets à l'étranger, TSMC investit aussi lourdement à domicile ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !