C'est ce que pense TrendForce et comme l'analyse du marché de la mémoire DRAM et NAND est sa spécialité, on peut penser que sa vision du futur tient une certaine part de vérité, sans pour autant être prophétique. La grande annonce, c'est que le domaine de l'automobile pourrait dépasser 30 % de taux de croissance annuelle composée sur les 3 prochaines années, soit une véritable explosion de la demande en provenance de cette industrie, qui ne représentait en 2019 que 1,8 % de la consommation mondiale de DRAM ! Autant de mémoire en plus qu'il va aussi bien falloir produire quelque part...

 

consommation dram par domaine q1 2021

 

Bien évidemment, cela irait de pair avec le développement continu des voitures autonomes et des technologies associées, dont la 5G. TrendForce estime que la moyenne de DRAM sera de 4 Go par voiture en 2021. Le meilleur exemple à ce jour reste le constructeur Tesla, dont les Model S et X ont déjà adopté l'usage de GDDR5, à raison d'au moins 8 Go par véhicule et jusqu'à 13 Go pour une Model 3, tandis que la prochaine génération est attendue avec au moins 20 Go ! Une quantité de DRAM par système qui est donc supérieur à celle chez la plupart des assembleurs ou des smartphones, mais bien loin de ce qu'embarque un serveur, par exemple. Naturellement, le volume de voitures fabriquées et vendues n'a et n'aura encore longtemps rien à avoir avec les volumes bien plus conséquents des autres marchés.

 

En attendant, ce regain de la consommation de DRAM par le domaine automobile nécessitera aussi une adaptation côté producteur aux standards plus élevés de cette industrie, notamment en matière de durabilité et fiabilité sur le long terme. Il est estimé que le cycle de vie d'une voiture (moderne) démarre à 10 ans. Autrement dit, les fournisseurs de DRAM doivent être en mesure de proposer des solutions capables d'assurer une telle longévité et disposant d'un support à long terme (disponibilité des pièces). Dans ce cadre, une autre difficulté sera aussi l'adaptation aux différentes conditions climatiques dans le monde. Idéalement, une puce devra être en mesure de survivre autant les +50°C à l'ombre des EAU que les -40°C d'un hiver russe, ce qui sous-entend la nécessité de plages de températures très larges, avec des seuils inférieurs et supérieurs beaucoup plus élevés que pour d'autres types d'application.

Néanmoins, malgré cette difficulté supplémentaire,  d'où découle donc aussi une production plus coûteuse, les fabricants devraient largement s'y retrouver, considérant que la DRAM automobile est au moins 30 % plus chère qu'une DRAM plus conventionnel. Avec des marges élevées en perspective et un potentiel de croissance très important sur un marché relativement stable, on comprend aussi pourquoi les producteurs se dépêchent maintenant pour se diversifier et faire leur place sur ce segment de la mémoire pour l'automobile.

 

acteurs dram automobile roadmap procedes gravure

 

À ce jeu, c'est le Taiwanais Winbond qui domine pour l'instant, grâce à une présence sur le marché de l'automobile depuis plus de 10 ans et qui génère déjà 10 % de son chiffre d'affaires de la vente de mémoire. Par rapport aux autres grands acteurs habituels, Samsung, SK Hynix et Micron, Winbond accuse un certain retard avec ses procédés de gravure, mais le constructeur a commencé à développer son offre spécialisée depuis bien plus longtemps et son portfolio de produit est par ailleurs très diversifié (avec de la DRAM spécialisée, DRAM mobile, flash NOR, NAND SLC et MCP). Il va donc probablement falloir jouer un peu des coudes. (Source)


Un poil avant ?

Deux saveurs de la RX 6700 XT seraient prévues, à 40 W de TDP d'écart ?

Un peu plus tard ...

be quiet! ajoute des Dark Power 12 non "Pro" à son catalogue

 Les voitures autonomes, les grandes consommatrices de DRAM de demain ? Oui.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !