La période estivale est traditionnellement calme pour ce qui est des chantiers publics, mais cette année aura été particulière pour la fibre, entre la pandémie mondiale qui est toujours présente et les tacles de plus en plus fréquents des autorités et associations envers les opérateurs, avec un constat et des propositions cinglantes durant l'Observatoire du THD de juin dernier. Mais la promesse de la relance économique de la part du gouvernement semble avoir un effet stimulant, et les chantiers ont repris durant le mois d'aout.

 

Cependant, les nouvelles s'orientent plutôt sur la disponibilité des opérateurs sur les réseaux publics. En effet, peu de nouvelles sur l'avancement des installations sont apparues sur la toile, car entre les congés des opérateurs et des prestataires, il semble que le flou soit de nouveau présent. Pour cette fois-ci donc, nous nous pencherons sur l'évolution des réseaux plutôt que leur construction.

 

SFR aura été l'opérateur le plus actif durant cette période estivale, en se rajoutant sur 4 réseaux publics supplémentaires. L'un des plus conséquents est le réseau breton, dont le déploiement régional s'accélère, et qui permet à l'opérateur de gagner près de 70 000 lignes déjà construites. Il n'est pas le seul à arriver, puisque Bouygues se fait aussi une petite place, et devient quant à lui un des installateurs phares via sa filiale Axione du déploiement de la FttH bretonne.

 

SFR arrive aussi sur deux autres réseaux qui ont le vent en poupe ces derniers temps, celui de la Vendée et celui de la Moselle. Cela permet à l'opérateur de récupérer un potentiel de 365 000 lignes d'ici 2023 en Vendée et de 160 000 lignes d'ici fin 2020 - mais probablement reporté - en Moselle. Par ailleurs, l'opérateur arrive avec son ennemi de toujours, Orange, sur le réseau Wigard qui fournit la fibre dans le Gard. Pareil, il s'agit ici d'un gros objectif à terme, puisque ce réseau doit être constitué d'environ 160 000 lignes d'ici 2022, avec déjà 75 000 lignes d'installées. Le tout en sachant que chez Orange et SFR/Altice, le nombre d'abonnés qui passent à la fibre repart à la hausse, probablement motivé par la période de la Covid-19 qui a frappé la France, forçant l'application massive du travail à distance. 

 

fibre reprise cdh

 Après un mois de juillet plutôt calme, les projets de relance mené par l'État ont remis les travaux en route rapidement... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 18 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !