Faire tenir un ordinateur complet dans le plus petit volume possible, tel est le credo de Shuttle.

 

shuttle dh270 face

Incroyable, dire que si vous montez dedans vous arrivez à Londres!

 

La société taïwanaise avance aujourd'hui un digne successeur au plebiscité DS61, lui permettant même, grâce au chipset H270 et au port HDMI 2.0, d'en faire une bête d'affichage tout en conservant une robe au plus près du corps. En effet avec ses mensurations plus que contenues mais plus généreuses que les NUC et associés, 19x16,5x4,3 cm, le DH270 peut tout de même accueillir sur son socket LGA1151 n'importe quel processeur Kaby Lake ou Skylake dont le TDP ne dépasse pas 65 watts, ceci inclut le très capable i7 7700 mais élimine de facto tous les CPU en K. Le processeur de votre choix pourra compter sur un maximum de 32 Go de DDR4 installés dans les deux ports SO-DIMM pour l'épauler. A l'arrière du boîtier deux prises HDMI 1.4b et une HDMI 2.0 permettront l'affichage sur trois écrans 4K à respectivement 30 et 60 Hz, pas mal pour un volume de 1,35 litre. Il reste à savoir si les deux ventilateurs de 60 mm fournis seront suffisants pour maintenir tant les températures que les nuisances sonores à un niveau acceptable.

 

shuttle dh270 ouvert

Les deux 60 mm risquent de ne pas se reposer souvent

 

Le reste de la connectique est à l'avenant avec deux ports série RS232, quatre USB 2.0 et trois USB 3.0 à 5Gbit/s dont un de type C en façade, deux ports RJ45 gigabit, une entrée et une sortie audio au format mini-jack et un lecteur de carte SD. Pour le stockage interne, le DH270 dispose d'un port SATA 6Gbps et d'un emplacement M.2 M supportant les SSD au protocole PCIe et SATA. Enfin un second emplacement M.2 E permettra l'installation d'une carte Wi-Fi au format.

shuttle dh270 arriere

Le connecteur à l'extrême droite gère l'allumage à distance

 

Shuttle pense aux utilisateurs qui vont installer le DH270 dans leur salon avec quelques raffinements bien sentis. La gestion à distance de l'allumage, grâce au connecteur ad hoc prévu à l'arrière de la machine, ainsi que la possibilité d'enlever un cavalier sur la carte mère pour que le Shuttle démarre dès que le courant lui parvient, seront en effet des armes (ça et le design d'un récepteur TNT premier prix d'il y a 10 ans) lorsque le DH270 rentrera dans l'arène face aux barebones de Zotac, des NUC d'Intel ou des Brix de Gigabyte.

 

La vraie question sera de savoir s'il reste des clients pour ce genre d'offre à l'époque des téléviseurs connectés, des Fire TV 4K à 69 dollars d'Amazon (bon pas encore chez nous, soit), des Chromecast ou de tout autre dispositif de streaming vidéo. Certes aucun de ces dispositifs ne fait du triple affichage, mais, si cela implique un bureau avec trois écrans, un PC miniaturisé (dénué de GPU consistant, qui chauffe plus et fait plus de bruit) aura alors l'intérêt d'une Jessica Simpson moche. Ceux qui ne connaissent pas, vous avez quartier libre deux minutes pour vérifier, voir écouter la magnifique (et très acide) chanson d'Adam Green à son sujet par la même occasion.

 

Le DH270 peut se poser à l'horizontale comme à la verticale ou prendre place derrière un écran grâce à la fixation VESA. Le nouveau boîtier signé Shuttle est disponible dès à présent au tarif conseillé de 282 euros. 

 Le Shuttle DH270 s'offre le socket LG1151 et l'affichage 4K à 60 Hz dans 1,35 litre. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !