Depuis début 2013, Intel a rajouté à sa casquette de designeur-fondeur celle d’intégrateur avec les NUC, ou Next Unit of Computing. Composé de mini-PC plus ou moins performants dans un format réduit, la gamme s’est élargie depuis quelques années au moyen d’ordinateurs portables, à quelques détails près. En effet, ces modèles ne sont pas revendus sous le blason bleu, mais servent de bases aux OEM, qui peuvent ainsi les revendre après quelques simples modifications cosmétiques histoire de faire passer le bousin comme une conception partagée. L’idée étant de mutualiser la conception et le SAV pour offrir une machine puissante, équilibrée et sûre à qui le souhaite histoire de contrôler quelque peu le marché des laptops.

 

En 2019 puis 2020, un NUC QC71B était ainsi revendu simultanément par un certain Eluktronics, puis par Adata et Millenium ; projet qui s’est par la suite soldé en une annonce officielle : des NUC M15 Laptop Kit, aussi dénommés Bishop County. À l’époque, le bousin intégrait un CPU Tiger Lake et son iGPU Xe. Fast-forward à notre belle nouvelle année 2022 : désormais sous le patronyme de NUC X15 ou King County, la machine configurable prend sous son aile un i5-11400H (6c/12t Tiger Lake) ou un i7-11800H (8c/16t Tiger Lake) affichant 45 W de TDP, accompagnés de RTX 3060 ou 3070 de chez NVIDIA. Avec une diagonale de 15,6 » en 240 Hz (FHD) ou 144 Hz (QHD), le laptop cible cette fois-ci directement les joueurs ; en plus de proposer deux slots M.2 2280 (PCIe), 2 emplacements pour barrettes DDR4 SO-DIMM (64 Gio maximum) et une connectique sympathique : HDMI 2,0 b, DP 1.4b, Thunderbolt 4, USB de génération inconnue, sans oublier la dent bleue 5.1 et le WiFi 6.

 

intel nuc x15

 

Quel souci avec la France, et quel rapport avec la Bretagne, diriez-vous ? Hé bien, dans l’hexagone, la marque Millenium s’est chargée de la distribution, avec un Millenium ML3 2022, simple rebadgage du NUC X15 en version AZERTY et au Windows français. Sauf que la chose n’est mentionnée nulle part, ni même la collaboration (pourtant ô combien présente) avec Intel, et la page produit illustre des composants de PC de bureau : absurde. De plus, le bousin est loin d’être abordable avec un tarif entre 1 999 € et 2 699 € suivant le circuit de distribution (limité à Boulanger dans deux configurations, Fnac et Darty...) et la combinaison stockage/GPU. À l’inverse, le partenariat est souligné dans tous les autres pays de revente (USA, Allemagne, Espagne,...) par les intégrateurs locaux ; un casse-tête incompréhensible tant la mention de la marque est un argument de vente de poids (contrairement, par exemple, à l’assembleur Clevo, leader du secteur, mais inconnu de Mme Michu). Le marketing aurait-il ses raisons que la raison ignore ? (Source : MiniMachines)

 

intel


Un poil avant ?

La RTX 3050 aura bien un GA106

Un peu plus tard ...

La RTX 3080 12 Go annoncée demain ?

 En France, difficile de trouver un PC portable fait à 100 % par Intel sans mettre sauvagement la main à la bourse. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !