En dépit des déboires de son 10 nm, Intel n’a pas complètement arrêté sa R&D, et, s’il est un produit qui est attendu avec impatience, c’est bien ses GPU. Plus connus par leur nom de code Xe, cette architecture est censée arriver pour inonder toutes les gammes, mais n’existe pour le moment que par Ponte Vecchio, une carte pour professionnels en 7 nm, et la carte pour développeur DG1 cousine, cette fois-ci en 10 nm et au TDP réduit.

 

Si vous étiez inquiet sur le futur de la carte, pas de panique : nous retrouvons sa trace dans le logiciel Mesa depuis la version 20.2-devel, le composant de Linux permettant de supporter diverses API de calcul 3D dont OpenGL et Vulkan. Justement, c’est désormais le cas pour cette DG1, et peu d’autres détails croustillants sont à se mettre sous la dent, car ce support se base essentiellement sur les ajouts préexistants concernant l’iGPU gen12 de Tiger Lake et Rocket Lake. Pour le moment, une seule carte, identifiée sur le bus PCI par le numéro 0x4905, est supportée, mais Intel devrait allonger cette liste via des cartes plus puissantes — lorsqu’elles seront prêtes. Pour le moment, il va encore falloir prendre notre mal en patience ! (Source : Phoronix)

 

Intel


Un poil avant ?

EKWB sort son réservoir sans pompe et des waterblocks

Un peu plus tard ...

Le node 3 nm a des chances de devenir le futur mainstream des semi-conducteurs

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués