COMPTOIR
  

TSMC en Europe, la rumeur fait son come-back !

Cette rumeur de 2021 est bien vivante ! Selon un média asiatique (qui n'est pas Digitimes, pour une fois), il serait désormais quasi certain que TSMC construira une usine en Europe, plus spécifiquement en Allemagne, et qu'une équipe s'y rendrait même prochainement pour la construction d'un fab pour du wafer 300 mm ! Voilà qui est très spécifique... Comme toujours, TSMC s'est évidemment refusé de commenter cette nouvelle déclaration, d'autant plus qu'il se trouve actuellement en période de blocage des transactions, la phase de « calme » précédant l'annonce des résultats financiers.

 

Précédemment, le président de TSMC avait toutefois concédé que les négociations avec l'Europe étaient toujours en cours, mais aussi qu'il n'y avait aucun plan concret pour l'instant. En tout cas, que l'Allemagne soit la favorite ne surprendra toujours personne, elle l'est depuis le début et il ne faut pas oublier que c'est aussi là-bas qu'Intel va construire son gigafab européen dans le cadre du Silicon Junction, à Magdebourg. À ce sujet, Pat Gelsinger a confirmé que les négociations sur les détails de cette installation devraient bientôt être terminées. Il a également été mentionné qu'Intel bénéficiera d'un financement à hauteur de 40 %. L'objectif est de commencer la construction durant la première moitié de 2023. 

 

europe flag tsmc logo

 

D'aucuns pourraient aussi penser que ce serait d'ailleurs maintenant ou jamais pour TSMC de prendre une décision si le taiwanais veut pouvoir profiter de la petite enveloppe de 43 milliards d'euros du Chips Act européen avant son épuisement. Justement, les acteurs de l'industrie estiment déjà que celle-ci sera largement insuffisante. Ainsi, le patron  de NXP a exprimé récemment lors d'un événement organisé par GlobalFoundries qu'il pense qu'il faudra au moins 500 milliards d'euros pour permettre à l'Europe d'atteindre son objectif de 20 % des parts de marché de la production de semiconducteur d'ici 2030. C'est d'ailleurs pour y aider que l'Allemagne a lancé un package supplémentaire au printemps dernier afin d'attirer les fabricants de semiconducteurs sur son territoire.

 

En ce qui concerne TSMC, le fondeur a toujours maintenu que sa décision dépendra avant tout des besoins des clients de la région, mais d'autres facteurs (économiques et politiques) entreront certainement aussi en compte. En sus, une usine en Europe serait en fin de compte le chainon manquant dans l'écosystème de TSMC, après les usines confirmées pour l'Europe et le Japon. Début 2022, l'EMEA représentait 5 % du chiffre d'affaires de TSMC, comme le Japon. (Source : Computerbase)

Un poil avant ?

Fractal confirme un défaut de fabrication avec ses AIO Lumen, les retire du commerce et offre un remplacement

Un peu plus tard ...

Alphacool sort une nouvelle gamme d'AIO à prix contenu

Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !