C’est la fin d’une époque pour cette entreprise qui fut la première à introduire le PC portable sur le marché en 1985, le fameux T1100, et la conclusion de plusieurs décennies de présence et de concurrence dans cette industrie féroce, mais en déclin depuis des années. C’est officiel, Toshiba a confirmé la semaine dernière son retrait de l’activité d’assemblage et de fabrication de PC, après avoir vendu les parts restantes de sa division Toshiba Client Solution Co. à Sharp, une marque japonaise déjà assez connue et propriété du groupe Foxconn depuis 2016.

Une conclusion prévisible. On se souvient par exemple que Toshiba s’était retiré du marché PC européen en 2016 (et US plus ou moins pendant la même période), avant de vendre en 2018 80,1 % des parts de son business PC à Sharp — qui avait alors déjà commencé à fusionner l’activité avec sa propre marque Dynabook —, tout en conservant les 19,9 % d’actions restantes — désormais entièrement liquidées.

 

Tout ceci se déroule évidemment toujours dans le cadre de la grande restructuration de Toshiba. D’abord pour se dégager d’un marché du PC en berne où la concurrence est franchement rude, mais aussi suivant le scandale financier interne révélé en 2015, la mise en faillite de Westinghouse avec une dette de 9,8 milliards, dont les traces sont fort probablement encore visibles aujourd’hui sur ses économies. Toshiba s’était également débarrassé de sa division Toshiba Visual Solutions en 2017 pour le bénéfice de HiSense, sans oublier la vente plus récente de sa division Toshiba Memory Corp., aujourd’hui une entité indépendante connue sous le nom de Kioxia entre les mains d’un conglomérat de plusieurs entreprises.

 

Bref, définitivement plus aucune chance de voir l’ombre d’un PC Toshiba avant longtemps, « Leading Innovation », mais ailleurs. Le japonais va se reconcentrer sur ses nombreuses autres activités, désormais réorganisées en 6 groupes, tandis que Sharp devrait en profiter pour tenter d’augmenter sa pénétration du marché du PC.

 

toshiba t1100 vieux coucou

Ça rappellera peut-être des souvenirs à certains !


Un poil avant ?

VRAM, bus, identifiants et périodes de lancement, de qui ? Ampere, bien sûr !

Un peu plus tard ...

Ventes de jeux vidéo : la chute attendue.

 Une page se tourne pour Toshiba, il fut un temps très actif sur le marché du PC, mais plus que l'ombre de lui-même depuis longtemps déjà dans ce domaine. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 21 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !