Pour lutter contre la propagation du COVID-19, de nombreux états ont appliqué des méthodes de confinement partiel ou total, obligeant de nombreuses entreprises à être en chômage partiel ou à investir sérieusement dans le télétravail. Mais les acteurs du domaine ne sont pas nombreux, et l'environnement le plus populaire dans le milieu professionnel est la plateforme Azure, qui monopolise énormément le marché certes, mais qui reste tout de même le service le plus connu et avec un service client robuste qui a permis de refaire les caisses de la société. Et pour montrer fièrement qui a la plus grosse, la Raymonde a publié l'évolution chiffrée depuis le début de la crise du COVID-19.

 

Les résultats sont à couper le souffle, montrant un renforcement de la position de Microsoft dans le domaine. Ainsi, l'éditeur affirme avoir eu une évolution de 775 % de l'utilisation de ses services dans les pays confinés ou en distanciation sociale, ainsi que l'usage du bureau virtuel à distance qui a triplé. L'entreprise a surtout réussi à convaincre les secteurs publics - qui parfois ne sont pas les mieux équipés en informatique - en vendant une priorisation sur les services santé et administratifs nécessaires à la gestion de la crise. Une proposition louable en façade, qui reste néanmoins très intéressée derrière, il n'y a pas de petits profits comme dit le proverbe. Cela fera des heureux d'un côté, ce qui permettra certainement de réaliser un petit dépoussiérage dans les infrastructures publiques, souvent trop bâclées ou mal réalisées, mais le plus gros vainqueur restera Microsoft. (source : blog Azure)

 

le miracle de microsoft [cliquer pour agrandir]


Un poil avant ?

Le machine learning continue sa route et offre de l'aide dans le design de puces

Un peu plus tard ...

Deux tests GPU de plus pour Resident Evil 3

 En cette période de confinement pour un tiers de la population mondiale, le télétravail profite aux services cloud de Microsoft... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !