• PERFORMANCES

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

Le Shadow Rock 3 est donné pour dissiper jusqu'à 190 W. Notre première série de mesures montre un modèle aux performances correctes, qui lui permettent de rivaliser dans sa catégorie. Il aura par contre du mal à se détacher de son petit frère, le Shadow Rock Slim jusqu'à notre troisième palier où il prendra enfin l'avantage sur celui-ci.

 

Avec 140W à dissiper, le Shadow Rock 3 aura un peu plus de mal sur nos deux premiers paliers, relégué à l'avant-dernière position de notre classement. Dès que la vitesse du ventilateur est réduite, les performances gagnent en qualité, permettant au modèle de grimper franchement au classement. Son architecture est clairement plus à l'aise dans ce cas de figure. Au minimum, le nouveau venu se paye même un NH-U12S ou encore le Dark Rock 4 pour rester dans la famille.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

Le prochain exercice nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici la référence testée ce jour face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

La comparaison avec nos systèmes air et watercooling de référence nous permettent de mieux placer le modèle. Sans surprise, le Shadow Rock 3 reste loin derrière.

 

• Nuisances sonores

 

Le Shadow Wings 2 gagne en puissance et forcément les nuisances sonores s'en ressentent. Les nuisances sonores générées par les modèles de base étaient juste hallucinantes de discrétion. Ici, l'ajout de 400 tpm et la fixation sur le ventirad rend l'ensemble un peu plus audible, mais dans une moindre mesure. Si l'on enregistre tout de même 48 dB à fond, le modèle se place très bien dans le comparatif. À 75%, on entend encore un peu le modèle qui deviendra complètement inaudible dès 50 %.

 

Bien régulé, l'ensemble est très agréable à l'usage et ne forcera pas lors de charges soutenues. Nos oreilles remercient be quiet!.

 

• Et donc ?

comptoir 4starsLes bonnes choses ont une fin et nous remercions encore une fois be quiet! qui s'attelle à toujours préserver nos esgourdes. Même si le Shadow Rock 3 n'est pas parfait en tout point, il a le mérite d'être très bien assemblé, soigné dans ses finitions et surtout bien équipé. Depuis quelque temps maintenant, la marque allemande revoit ses fixations. C'était l'un des points négatifs du Shadow Rock 2 d'ailleurs. La copie est revue et la mise en place est largement simplifiée sur la version 2020. S'il reste volumineux, le Shadow Rock 3 est très bien conçu, avec un déport permettant de laisser libres les emplacements de mémoire devant le socket. Si vous l'installez sur LGA-20xx, la hauteur sous le radiateur ne gênera pas non plus les slots arrières. C'était également un reproche qui était souvent fait au modèle. Le ventirad n'est pas un foudre de guerre, mais se défend parfaitement sur son segment. Il aime les flux d'air légers et sera bien plus à l'aise dans un boîtier à proximité du ventilateur d'extraction. Les nuisances sonores sont très bien maitrisées, même si le modèle est audible à fond. La régulation du Shadow Wings 2 fait le boulot, rendant l'ensemble agréable à l'usage. Reste à lui trouver de la place, puisque le bestiau est un gaillard de 163 mm de hauteur. Il risque de buter contre le panneau de votre boîtier si vous ne vérifiez pas l'espace disponible. Dans le bundle, on trouvera les fixations AMD et Intel, de la pâte thermique, le Shadow Wings 2 et surtout un tournevis estampillé be quiet! pour permettre le montage du ventirad. Côté prix, ça évolue légèrement, avec une hausse d'environ 5 €, soit un Shadow Rock sauce Vingt-Vingt à 49,90 €, ce qui reste raisonnable puisque le modèle s'attaque au milieu de gamme. À l'issue de ce test, nous attribuons 4 étoiles au Shadow Rock 3 de be quiet!, qui profite de modifications bienvenues, mais qui reste cependant un poil moins endurant que les modèles de son gabarit, souvent plus haut de gamme il est vrai.

 

conclusion shadow rock 3

 


asus 40 corsair 40 antec 40 intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !