Nous le déplorons à chaque nouvelle sortie, mais la communication autour des caractéristiques techniques des CPU est à la baisse au fur et à mesure que le temps passe. En fin d'année 2017, on apprenait par exemple qu'Intel ne donnerait plus ses spécifications sur la fréquence uncore de ses bouzins, alors que cette dernière influe entre autres sur les temps d'accès au cache L3, ce qui peut donc significativement booster ou brider vos performances.

 

Il faut dire que les puces deviennent de plus en plus complexes et les performances difficiles à grignoter : on comprend donc que dans ce climat les constructeurs aient intérêt à laisser le consommateur dans le flou et donner le moins d'indice à son adversaire sur ses propres innovations. Cela doit également être mis en relation avec des problématiques de gravure et de consommation énergétique nécessitant certains bridage du silicium pour des raisons de durabilité. Il n'empêche que ce genre de comportement est fort ennuyeux pour la presse spécialisée - difficile de donner un avis général sur un produit si ces caractéristiques vont changer sans que vous n'en soyez informé pré-achat suivant le modèle de carte mère choisie - mais également dans la recherche, où par exemple les restrictions au niveau du contrôle des fréquences peut être source d'erreurs de mesure de performances.

 

9900k package

Et en version "spécifications officielles", il vaut quoi ce 9900K ?

 

Néanmoins, le laxisme des bleus mène à une jolie foire chez les intégrateurs de cartes mère. Même lorsque des "valeurs conseillées" sont communiquées, ces dernières ne sont que très rarement respectées -  chacun voulant rester plus performant que le voisin - excepté dans l'entrée de gamme ou les cartes mère format rikiki sur lesquelles le refroidissement risquerait d'en pâtir. Une belle illustration se trouve dans nos tests CPU du segment HEDT, où la limite de TDP disparaît dés lors que nous cherchons à désactiver les overclocking automatique sur la plateforme LGA2066.

 

Nos confrères d'AnandTech, ayant remarqué le phénomène, ont mené leur propre enquête avec un i9-9900K, et ont mesuré le delta de performance obtenu sur une ASRock Z370 Gaming i7, d'une part avec les réglages par défaut, et de l'autre avec les spécifications d'Intel, ce qui revient grosso modo à bloquer la consommation maximale à 95W. On retrouve également dans ce test toute la concurrence qui va avec, de Coffee Lake jusqu'à Skylake. Sans trop de surprise, les différences sont contenues voire inexistantes lorsque l'application est faiblement multithreadée ou GPU-dépendante, mais c'est une autre histoire pour les taches lourdes comme l'encodage vidéo...

 

 Quand les constructeurs de mobales ne respectent pas les normes, les performances peuvent monter, mais.... ce ne sont pas les normes ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 37 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !