COMPTOIR

Le Wi-Fi 6 est à peine sur le point de devenir le nouveau standard des communications sans-fil que celui-ci se voit déjà amélioré par l'un de ses parents, Broadcom. En effet, le besoin en bande passante de nos machines de base reste limité encore, mais les connexions entre périphériques ont besoin quant à elles d'une vitesse et d'une latence encore meilleures. De nombreuses applications sont déjà connues, comme le streaming sur des écrans distants en haute résolution, voire sur des casques XR, ou l'utilisation avec des NAS/petits serveurs pour réduire le besoin en câbles. Le Wi-Fi 6E est donc une des nouvelles fonctionnalités proposées par son consortium, qui ne vient pas revoir le protocole, mais qui rajoute une nouvelle bande de fréquence en plus des 2,4 GHz et 5 GHz : le 6 GHz, qui permet d'attendre des débits théoriques bruts de l'ordre de 2,4 Gb/s en MIMO sur une configuration classique de 2x2 antennes.

 

L'intérêt de ce rajout est double : il permet de positionner des appareils sensibles sur une bande nettement moins utilisée pour l'instant, ainsi que d’utiliser une nouvelle bande passante pour les canaux, le 160 MHz, tout en restant compatible avec les traditionnels 40 et 80 MHz du 2,4 et 5 GHZ. En utilisant une bande passante plus élevée, les canaux deviennent encore moins sensibles aux perturbations, surtout dans des environnements urbains ou d'entreprise. Pour réaliser un tel réseau, Broadcom sort donc un chipset réseau pouvant être sur les trois bandes passantes du Wi-Fi 6E avec la BCM4389. Le fabricant change de finesse de gravure pour passer du 28nm au 16nm, ce qui lui permet d'obtenir une puce moins gourmande - et donc une meilleure endurance pour les périphériques sur batterie - et un fonctionnement plus stable à haute fréquence. La puce permet aussi d'utiliser le MIMO sur le Bluetooth 5, ce qui permettra aux appareils équipés de deux antennes d'être plus performants en débit et en portée d'utilisation. Par contre, il réside un point noir important pour l'adoption de la technologie pour l'instant, que Broadcom a l'air d'oublier : la FCC n'a pas encore autorisé son utilisation publique, les discussions actuelles ne donnant pas de possible satisfaction avant septembre prochain. Donc malgré la prouesse technique, il faudra attendre encore quelques mois avant de voir débarquer cette technologie dans nos appareils. (source : ARS Technica)

 

broadcom fcc wifi 6e cdh

Un poil avant ?

MEMXPRO va tenter le 1er SSD à 100 % en mode pseudo-SLC !

Un peu plus tard ...

Test • NZXT H1

Afin de booster la vitesse des réseaux aériens, Broadcom rajoute une nouvelle fréquence à ses puces avant même qu'elle ne soit officialisée...

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !