SteelSeries aura pris son temps, 3 ans après le lancement de l'Apex Pro original et de ses interrupteurs OmniPoint inhabituels, le fabricant s'est enfin décidé à proposer des versions 60 % et sans-fil de son clavier gaming haut de gamme. Mais il ne s'est pas contenté de couper le pavé numérique et de condenser le layout conformément au format 60 % pour n'en garder que 66 touches, SteelSeries en a aussi profité pour introduire les OmniPoint 2.0 !

 

La grande particularité des interrupteurs de la marque est leur distance d'actionnement ajustable via logiciel (ce que les interrupteurs optiques-mécaniques de Razer savent faire aussi entre 1,5 et 3,6 mm, mais pas les MX purement mécaniques de Cherry). Autrement dit, vous pouvez définir la vitesse à laquelle la fonction de la touche est activée. Cette flexibilité est rendue possible par la présence d'aimants situés à chaque extrémité, utilisant un capteur et l'effet Hall pour détecter la profondeur à laquelle la touche a été enfoncée. Avec l'OmniPoint 2.0, la distance d'actionnement est désormais ajustable entre 0,2 et 3,8 millimètres ! SteelSeries leur vante aussi un temps de réponse de 0,54 ms, soit 7 x plus rapide qu'avec la première génération OmniPoint, mais il y a fort à parier que 99 % d'entre nous n'y verraient aucune différence. Les OmniPoint 2.0 sont certifiés pour 100 millions d'activations et du fait de leur nature n'existent qu'en linéaire. Voyons maintenant de plus près les deux modèles.

 

 

steelseries apex pro mini

 

steelseries apex pro mini wireless

 

Bon, il s'agit plutôt de deux nouvelles références Apex Pro basées sur le même modèle 60 %, à la différence que l'un est filaire, l'autre sans-fil. L'Apex Pro Mini affiche des dimensions de 29,3 x 10,3 x 4,0 cm, un format plutôt en vogue et permettant de libérer beaucoup de place sur le bureau. Aucun repose-poignet n'est inclus. Le poids varie un peu entre les deux versions, comptez 610 g avec fil et 664 g sans, batterie oblige. Dans les deux cas, le clavier est branchable et utilisable (et rechargeable le cas échéant) via un câble USB-C 2.0 de 1,90 mètre. La version sans-fil pourra aussi communiquer avec le PC via 2,4 GHz ou en Bluetooth et le faire à l'usage pendant de 30 à 40 heures selon le mode de connexion. Il se pourrait toutefois que l'endurance soit un peu moindre dès lors le rétroéclairage RGB personnalisable du clavier activé. L'Apex Pro Mini ne possède naturellement aucune des fonctionnalités particulières de l'Apex Pro, si ce n'est l'enregistrement de macros et le stockage de 5 profiles, programmables sans logiciel. En revanche, SteelSeries a remplacé le plastique ABS du premier clavier par du PBT avec des inscriptions moulées façon double-shot. 

 

C'est bien chouette tout ça, mais combien ça coute ? Cher ! Voilà pour la réponse courte. Plus précisément, c'est 199,99 € pour l'Apex Pro Mini et 259,99 € pour l'Apex Pro Mini Wireless, disponibles immédiatement ! Voilà qui n'est pas donné du tout et est par exemple sensiblement plus cher que le Razer Hunstman Mini Analog, dont le prix conseillé est de 159,99 € et qui n'a pas beaucoup à envier à l'offre de SteelSeries. Il existe évidemment plusieurs autres claviers TKL 60 % disponibles pour moins que ça, voire parfois à un prix équivalent (le Ducky One 3 par exemple). 

 


Un poil avant ?

Jim Keller regrette l'abandon du projet K12 d'AMD

Un peu plus tard ...

Pas assez avec 500 Hz ? Pas de panique, AUO bosserait aussi sur de la dalle 540 Hz !

 Les amoureux des claviers au format réduit à 60 % vont pouvoir s'offrir de l'Apex Pro avec la dernière version des fameux interrupteurs du constructeur !  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !