COMPTOIR

Vous connaissiez l'Adaptive-Sync, la spécification des écrans DisplayPort introduite permettant un fonctionnement avec un taux de rafraichissement variable et la technologie sur laquelle AMD avait été le premier à adosser FreeSync, suivi de NVIDIA bien plus tardivement avec le G-Sync Compatible. Mais il va maintenant aussi falloir apprendre à connaitre l'AdaptiveSync et MediaSync, deux nouveaux standards ouverts et neutres pour le comportement et les performances de l'Adaptive-Sync des écrans avec DisplayPort ! Attention, ce ne sont pas là de nouvelles technologies, tout ceci est essentiellement adossé à l'Adaptive-Sync existant.

 

vesa adaptivesync mediasync logo

 

Bien que l'Adaptive-Sync ait été largement adopté et a permis la multiplication des écrans disposant d'un taux de rafraichissement variable ces dernières années, face à l'absence jusqu'à présent de vraies garanties de qualité de son implémentation, personne ne pourra nier que la situation est loin d'être parfaite, avec un support et un fonctionnement parfois vastement différents et variables d'un écran à un autre - des faiblesses qu'AMD et NVIDIA ont certes essayé d'adresser, mais chacun à sa manière et avec des processus de certification très différents, et donc des résultats parfois mitigés.

Bref, pour mettre un peu d'ordre dans tout ça, VESA a décidé d'intervenir et de tenir désormais un rôle beaucoup plus actif dans la standardisation et pour le marketing des écrans Adaptive-Sync ! On ne peut s'empêcher de penser que c'est probablement quelque chose que VESA aurait dû faire dès le départ lors de l'introduction de l'Adaptive-Sync il y a 8 ans... Mais bon, il vaut mieux tard que jamais !

 

vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]

 

Pour commencer, deux nouveaux logos font leur apparition, ils aideront les acheteurs à identifier un écran ayant implémenté efficacement l'Adaptive-Sync et offrant donc des performances pour le moins prévisibles et pouvant être considérées comme étant légitimement bonnes. La certification AdaptiveSync se destinera tout particulièrement aux écrans haut de gamme (par exemple gaming, mais pas seulement) et imposera bon nombre de critères assez stricts à respecter, et pour une fois avec assez peu de compromis (ce qui n'a pas été le cas pour le DisplayHDR, par exemple). Contrairement à la certification DisplayHDR, les OEM ne pourront pas certifier eux-mêmes la conformité AdaptiveSync/MediaSync de leurs produits. Tous les produits devront être testés à l'un des centres de test de VESA, mais principalement à cause de l'outillage spécifique spécialisé et couteux difficile d'accès requis pour les tests. D'un côté, ce n'est pas plus mal ainsi. D'un autre, cela signifie que cette certification aura un coût, puisque les OEM devront payer le centre de test (et non la certification elle-même). Notez que vous ne verrez jamais les deux logos sur un même carton, un écran certifié AdaptiveSync sera systématiquement considéré comme remplissant toutes les conditions du standard MediaSync, qui est plutôt à considérer comme un sous-ensemble.

 

Ainsi, un écran AdaptiveSync devra disposer au minimum d'un taux de rafraichissement variable d'une plage 60 à 144 Hz (il pourra évidemment aller plus bas et plus haut, par exemple 48 - 360 Hz) et le Low Frame Compensation (LFC) est obligatoire ! VESA testera aussi le nombre d'images perdues pour s'assurer à ce que toutes soient bien affichées et il ne pourra y avoir plus de -50 dB de scintillement, peu importe le taux de rafraichissement. VESA s'en prend aussi au temps de réponse gris à gris, souvent mesuré de manière douteuse par les fabricants (préchauffe de l'écran, overdrive...). Cette fois-ci, rien de tout ça ne sera permis et le temps de réponse sera calculé en effectuant la moyenne des résultats de 20 transitions à 5 niveaux différents de gris. Cette moyenne G2G devra être de moins de 5 ms, ce qui sera plus que suffisant pour un écran 144 Hz. Par la même occasion, l'overshoot G2G le plus élevé devra être sous les 20 % et l'undershoot à moins de 15 %. En somme, pas de ghosting ni de ghosting inversé ! Ce qu'il faut retenir aussi, c'est que dans tous les cas, tous les tests seront effectués sur un écran à ses réglages d'usine, aucun overclock d'aucune sorte ni d'aucune forme ne sera accepté.

 

 vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]

 

vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]

 

vesa adaptivesync/mediasync [cliquer pour agrandir]

 

Terminons avec MediaSync, qui ratissera beaucoup plus large et cherchera à assurer un fonctionnement correct et efficace du taux de rafraichissement variable essentiellement lors de la lecture vidéo. Les méthodes de tests seront identiques à celles de l'AdaptiveSync. La plage d'un écran certifié MediaSync devra être de 48-60 Hz, ce qui couvrira tous les types de contenus vidéos de 23,976 fps à 60 fps. Un tel écran devra par contre se conformer aux mêmes critères en matière de scintillement et de temps de réponse GtG qu'un écran AdaptiveSync. MediaSync s'en prendra tout particulièrement au jitter (la gigue), longtemps un problème pour les écrans de PC avec l'affichage de contenu multimédia. Sur le plan technique, un écran MediaSync sera limité à 1 ms de gigue, soit plus ou moins 0,5 ms d'image à image ! Ce standard étant moins strict que l'AdaptiveSync, on verra sans aucun doute bien plus d'écrans MediaSync qu'AdaptiveSync sur le marché, et bien plus rapidement. 


Attention, l'AdaptiveSync n'a pas directement vocation à remplacer FreeSync et G-Sync Compatible, c'est avant tout un complément - plus que bienvenu ! Un écran pourra porter les deux, voire les trois emblèmes simultanément. C'est d'ailleurs le cas des écrans 27GP850 et 27GP950 de chez LG, qui sont les premiers écrans officiellement certifiés AdaptiveSync, et sont aussi compatibles G-Sync Compatible et FreeSync Premium ! D'autres ne tarderont certainement pas à suivre, il sera intéressant de voir lesquels, mais aussi ceux qui n'y arriveront pas parmi les modèles existants. On peut toutefois très bien imaginer un futur où FreeSync et G-Sync Compatible auront petit à petit perdu de leur pertinence face à la certification AdaptiveSync, pour le coup réellement universelle ! Par contre, contrairement aux programmes d'AMD et de NVIDIA qui prennent parfois aussi en compte des critères de couleurs, de gamut et de HDR, l'AdaptiveSync ne couvre absolument rien de plus que la technologie Adaptive-Sync du Displayport. Cela étant dit, les nouveaux standards ne sont pas figés et VESA s'est déjà dit prêt à faire des mises à jour, notamment pour les méthodes de tests. (Source : VESA, Anandtech)

Un poil avant ?

RDNA 3 : des rumeurs dégradent les specs des NAVI 3x

Un peu plus tard ...

Le câble USB-C capable de fournir 240 W montre le bout de sa fiche

Le début de la fin pour l'adaptive sync marketing FreeSync d'AMD et G-Sync de NVIDIA ? Et une très bonne nouvelle pour les acheteurs ?

Sur le comptoir, au ~même sujet

 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !