Il s'agit d'un sujet qui fâche de plus en plus sur le territoire français à propos du déploiement de la fibre optique, basé sur l'utilisation intensive d'une sous-traitance peu encadrée et parfois peu formée et équipée face au chantier. Oui, nous parlons encore et toujours du modèle STOC, ce système qui promettait par le passé un déploiement rapide et efficace des réseaux de communication à travers le pays, le tout en limitant le coût des opérations et en apportant une certaine souplesse. Pour rappel, les autorités avaient déjà émis des doutes et demandé une concertation sur ce modèle, après avoir observé de nombreux problèmes sur l'ensemble des RIP et réseaux AMII déployés ou en cours d'installation.

 

Toutefois, point de grands pontes de l'État ou d'une autorité compétente cette fois pour grogner après les opérateurs-installeurs, mais un syndicat départemental, celui du Doubs, qui accuse ce système de réaliser des travaux de piètre qualité, obligeant à devoir refaire une partie des installations présentes sur le département. Plutôt que de simplement se plaindre auprès de l'ARCEP, le syndicat a donc décidé de réaliser une campagne de communication à ce sujet, dans le but de montrer au public et aux autorités l'influence du modèle STOC sur les RIP et les difficultés rencontrées : échec de raccordement, coupures d'accès ou dégradation des installations, rien de très agréable à première vue.

 

Bien entendu, ce n'est pas forcément une suppression totale de la sous-traitance qui est nécessaire, mais un encadrement plus sérieux des acteurs qui y sont, ainsi que de proposer des contrats mieux gérés en amont de la part des grands opérateurs. Néanmoins, cela vient rajouter un peu d'huile sur le feu, puisque l'État commence à s'impatienter vis-à-vis des retards et erreurs diverses commises lors des installations de lignes, alors que le premier jalon prévu pour fin 2022 approche très rapidement. Les autorités n'excluent pas de devoir revoir le mode de fonctionnement si aucun effort n'est fait, craignant de devoir repasser à la caisse bien plus vite que prévu. (source : Degrouptest)

 

profanation originale du Comptoir - Doubs THD, l'ARCEP et le modèle STOC


Un poil avant ?

Hardware Pr0n • des souris un peu insolites...

Un peu plus tard ...

Des RTX 30 Founders Edition, mais pas vendues sous label Nvidia ?

 Alors que les travaux sur la fibre doivent s'accélérer, les méthodes employées par le système de sous-traitance commencent à fâcher... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !