Elle est loin dernière nous l'époque du hardware « moche », très utilitaire, mais pas forcément optimisé ni particulièrement soigné, bien que la déferlante récente de matériel illuminé et vitré n'a certainement pas convaincu tout le monde non plus, on peut tout de même penser que la grande majorité d'entre eux est bien contente de ne plus avoir à faire aux superbes tours beiges ayant été en vogue pendant longtemps, avant que la vague d'esthétisme touche (enfin) le milieu. Et pourtant, comme pour toutes les vieilleries, il y a toujours des amateurs irréductibles à qui ces choses manquent un peu, souvenirs aussi d'une ère où l'informatique enchainait les évolutions à un rythme autrement plus soutenu qu'aujourd'hui et où l'on se laissait encore plus facilement émerveiller. Peut-on toujours en dire autant aujourd'hui, alors que bon nombre d'entre nous semblent avoir été quelque peu désensibilisés face aux évolutions technologiques, qui n'en sont pourtant souvent pas moins fantastiques ? Bon, on s'égare un peu.

Bref, le PC n'échappe pas non plus à cette mode du vintage, dans laquelle certains se réfugient et où l'on cherche généralement à marier l'ancien et le nouveau, un combo qui peut parfois paraitre quelque peu contre nature, un peu comme coincer un moteur de Ferrari dans le coffre d'une 2CV, ou mettre des sièges en cuir chauffants et massant dans une BX. Mais c'est tout à fait jouable, alors pourquoi s'en priver ?

 

Ce qui nous intéresse aujourd'hui est donc le cas de ces fameuses builds que les passionnés ont surnommées « sleeper PC ». Leur spécificité principale est la présence d'un hardware plus ou moins moderne installé dans un « boitier » datant définitivement d'une autre époque. Mine de rien, les standards n'ont pas franchement évolué ces dernières années, ce qui veut dire qu'il est encore parfaitement envisageable de caser du Ryzen 5000 avec une RTX 3090 dans un joli boitier beige d'antan. Bien entendu, à cette époque les agréments de conforts, pouvant aujourd'hui être considérés comme basiques, n'étaient pas très répandus à ce moment-là, pour ne pas dire inexistants, et ne parlons même pas de la notion de ventilation et de filtration. Mais mis à part ces quelques détails, il y a peu d'obstacle — hormis son égo — pour se faire un presque vrai PC « comme avant », avec des baies 5.25 » !  Un tour dans le grenier, à la déchetterie ou un vide-garage permet encore souvent de dégotter bien des « merveilles », qui sont par ailleurs aussi d'excellents cobayes pour s'essayer au modding sans ruiner du matos neuf ! 

 

Zou, sans plus attendre, admirons quelques-unes de ces vieilleries « new age » que l'on peut très régulièrement croiser dans les tréfonds d'internet ! En vrai, il n'y a presque rien qu'un peu d'ARGB et de peinture ne puisse remettre au gout du jour...

 

sleepers pc n1

 Four numéro 1 !

 

sleepers pc n2

Four numéro 2 !

 

Mmmmmh ! [cliquer pour agrandir]

 Four numéro 3 !

 

sleepers pc n4

 Un peu de RGB, et tout va mieux !

 

sleepers pc n5

 

citroen bx tuning sleepers voiture

Mmmmmmhhhhh... Comment ça, "une intruse" ?

 sleepers pc n6

 Aaaaah, les bons vieux et magnifiques autocollants en façade !

 

Exhibit number 7 ! [cliquer pour agrandir]

 

Exhibit 8 ! [cliquer pour agrandir]

Certes, cette dernière est un peu hors catégorie, mais cela n'en reste pas moins un bel exemple de mélange d'ancien et de nouveau !


Un poil avant ?

Une mise à jour pour... Left 4 Dead 2 ? Mais qu'est-ce que cela cache ?

Un peu plus tard ...

Chine & Crypto, ASRock pense que ça se calme pour les cartes graphiques

 Jetons un œil aux nombreux exemples de sleeper PC circulant sur la toile, les tours beiges ont encore leur mot à dire ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 24 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !