Malgré les tensions et périodes de flottement qu'il y a eu durant le printemps dernier, le déploiement de la fibre optique en France a continué son chemin, certes de manière un peu plus lente qu'à l'accoutumée, mais en progressant tout de même. Si la relance promise par l'État est fortement appréciable pour l'ensemble des acteurs, les travaux ont quand même pris un peu de retard, et au-delà des promesses et des propositions faites durant l'Observatoire du THD, il faudra se retrousser les manches pour rattraper ce qui a été manqué.

 

 

C'est donc sans surprise que nous retrouvons donc un ralentissement sur le déploiement du THD sur le territoire français. Mais encore plus surprenant, la fibre n'est pas tant que ça impactée par la situation du deuxième trimestre 2020. Sa progression reste la même qu'au début de l'année, en faisant moins bien que par le passé certes, mais la progression reste notable, avec près de 635 000 nouvelles fibres de connectées. De même, l'augmentation la plus marquée se trouve en zone AMII - les agglomérations de moyenne taille - et dans les RIP. Par contre, les grandes villes n'ont eu que très peu de progression durant cette période pour terminer de fibrer les quelques 18 % de locaux restants.

 

répartition des différents opérateurs de la fibre - Q1 2020 [cliquer pour agrandir]

 

Au niveau des abonnements, là aussi la progression continue avec 650 000 nouveau abonnés en fibre, au détriment de 500 000 abonnements aux technologies xDSL. Bien entendu, il n'est pas improbable d'y voir l'impact du confinement et de la nécessité de travailler à distance, ce qui a dû inciter de nombreux abonnés à faire le pas vers la FttH. Le nombre d'abonnements fibre revient donc à 42 % de la population, ce qui reste encore faible. La progression du nombre d'opérateurs disponibles sur les réseaux est aussi en bonne progression, et il devient fréquent de pouvoir souscrire à 3 voire 4 offres différentes, et les contrats signés sur les réseaux publics donnent un plus grand choix pour les habitants des zones les moins denses. Voici donc une tendance qui évolue plutôt bien, réduisant l'écart des possibilités entre les grandes villes, les agglomérations moyennes et le monde rural.

 

L'ensemble des chiffres est disponible sur le site de l'ARCEP

 Suite à la crise sanitaire du printemps, l'ARCEP annonce les chiffres officiels de l'impact de la pandémie sur le déploiement de la FttH française... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !