Nous vous en parlions en mai dernier, un projet tout droit sorti de l’esprit d’un développer de Google Art nous avait impressionnés par la simplicité de son concept : réaliser des « copier-coller » depuis la réalité vers un logiciel de retouche d’image, en combinant machine learning et appareil photo de smartphone. À la base publiée sur GitHub, une application nommée ClipDrop en a été issue, cette fois-ci propriétaire et maintenue par deux développeurs (seulement).

 

Ici, pas question d’appliquer un filtre complexe nécessitant une carte graphique : le bouzin utilise un réseau de neurones profond se composant d’une partie servant à détourer, et d’une seconde pour raffiner les bords. L’appareil photo sert une nouvelle fois pour détecter l’endroit où recopier l’image via une bibliothèque annexe, et il ne reste plus qu’à envoyer le tout sur la machine cible. Notez que, depuis, le projet s’est élargi et permet directement de détourer des images depuis une impression écran : pratique pour extraire des données provenant d’un site web !

 

Un concept alléchant !

 

Au niveau du support logiciel, ClipDrop ratisse large avec iOS, Mac OS, Android et Windows : de quoi plaire à l’écrasante majorité du public ciblé. Cependant, faire usage de ce concept hors de la démo a un prix : 39,99 $ par an, qui grimperont 79,99 $ après l’offre de lancement se terminant le 20 novembre. À voir si le logiciel fonctionne réellement, et dans quelle mesure ce dernier est capable de s’adapter aux conditions de prises de vue réelles, à savoir un éclairage de mauvaise qualité ou un appareil photo de smartphone de milieu de gamme.

 

 Copier-coller depuis son smartphone vers son écran, ça y est, c'est implémenté ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !