Roger, tout est paré !

Une fois votre clef USB préparée et démarrée, vous vous retrouvez face au bootloader GRUB vous proposant diverses options de lancement de Linux :

 

bootloader manjaro

 

Dans la plupart du temps, l’option « Boot with prorietary drivers » devrait faire le café. Si vous débouchez sur un écran noir fixe (cela peut arriver si vous avec une carte NVIDIA), vous pouvez sélectionner l’option « Boot with open source drivers ». Une fois cette étape terminée, vous voilà sur un premier écran d’accueil.

 

Viendez par ici, on est bien ! [cliquer pour agrandir]

 

Ici, vous pouvez en profiter pour faire un premier tour des lieux : faites-vous plaisir, rien n’est définitif (les changements sont uniquement présents dans la RAM et effacés au redémarrage) ! Une fois ce premier contact effectué - ou si vous être très pressés - cliquez sur « Launch Installer ».

 

Manjaro : début d'installation [cliquer pour agrandir]

 

L’installeur se lance, et détecte automatiquement que vous êtes dans une région francophone : parfait, vous pouvez sélectionner « Suivant ».

 

Manjaro : sélection du fuseau horaire [cliquer pour agrandir]

 

La prochaine étape est la sélection de votre fuseau horaire : le moment de réviser votre géographie ! Cliquez aux alentours de Paris sur la carte - si vous résidez en France, bien sûr, pour nos lecteurs québécois, à vous de voir, puis validez.

 

Manjaro : sélection de la disposition clavier [cliquer pour agrandir]

 

Une fois encore, rien de bien sorcier, car vous voilà sur l’écran de sélection de la disposition clavier. Sur un ordinateur fixe, la disposition par défaut devrait vous suffire, mais il vous faudra peut-être farfouiller dans le cas d’un laptop. Une fois tout en place, direction l’étape suivante.




Un poil avant ?

AMD et GlobalFoundries ne sont plus exclusifs !

Un peu plus tard ...

SK Hynix voudrait aussi aider le marché des semiconducteurs à sortir de sa pénurie

Les 23 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !