NVIDIA au Computex ? C'est maintenant avec le Comptoir !

Après les annonces au bon parfum de Zen 4 d’AMD, voilà que le vent tourne, et c’est désormais à NVIDIA de dévoiler ses nouveautés, enfin s’il en est. De quoi voir un Lovelace en arrivage prochain ? C’est ce que nous allons voir, en dépit de l’horaire pas vraiment européen de la conférence. Cependant, par la faveur d’un décalage horaire favorable à votre serviteur basé sur le long des Rocheuses, il nous est possible de suivre l’événement, en live qui plus est ! Sortez le café, turbochagez le p’tit dèj, c’est partiiiii !

 

 

 

Récapitulatif du keynote :

  • 4 h 50 : Réveil difficile pour l’équipe ! Pascal se prend un doliprane histoire de calmer la douleur de la soirée d’hier, pendant que Titi ronfle encore. Nicolas se charge de tromboner dans les oreilles de toute l’équipe.
  • 4 h 55 : Étrangement, le trombone a magiquement disparu. Nicolas le cherche dans tout le bar, lampe torche à la main. Mais, qui suit vraiment la conférence du coup ?
  • 5 h : Visiblement, c’est NVIDIA qui a récupéré tout le Big Band pour sa séance d’autocongratulation !
  • 5 h 03 : Déception, ce n’est point Jensen et sa veste en cuir (et son four) qui commence la conférence. Premier blabla sur le machine learning, un des piliers de la fortune de la firme. Ce ne sera pas le dernier !
  • 5 h 04 : Les jumeaux numériques participent également à la croissance de la firme : des modèles simulés, typiquement pour l’industrie.
  • 5 h 04 : NVIDIA mentionne également le jeu dans les nuages, un axe d’avenir pour la firme ; et se félicite de l’efficacité de ses RTX dans le cloud.
  • 5 h 07 : Quantum, Grace, IA : et c’est le bingo des annonces en vogue ! L’équipe boit un shot.
  • 5 h 08 : retour sur Hopper et plus précisément le H100. Il est grand, il est beau, il ne consomme pas trop et fait presque le café. Pour les professionnels à la recherche de PetaFLOPS à gogo, c’est top, surtout avec le NVLink toujours plus puissant. Pour les joueurs, il faut par contre encore patienter.
  • 5 h 09 : Toujours concernant la H100, NVIDIA félicite ses partenaires et ses performances pour les réseaux de demain : les transformeurs. La carte est également parfaite pour Omniverse, le framework de partage de données pour les pros.
  • 5 h 11 : Tous les trois ans, une nouvelle puce de chaque famille (CPU, GPU et DPU) verra le jour, pour un rythme d’une puce tous les ans. L’an prochain, ce sera au tour du CPU avec Grace et ses modules (superchips) éventuellement relié à un ou deux bousin Hopper.
  • 5 h 12 : Rien de bien nouveau sur le matériel. Grace est bien prévu en Arm, nous nous doutons que l’architecture est performante et populaire — sans quoi elle n’aurait probablement pas été choisie…
  • 5 h 14 : 4 nouveaux modèles de serveurs intégrant des systèmes NVIDIA sont annoncés : CGX (cloud gaming), OVX (Omniverse), HGX (HPC) et HGX (Machine learning). Tous seront disponibles en 2023, pour — évidemment — une compatibilité sans limite avec les frameworks habituels de la firme.
  • 5 h 17 : NVIDIA zoom sur deux designs de références disponibles et customizablex pour les OEM : les HGX Grace et Grace Hopper. Sans trop rentrer dans les détails, le premier est calibré pour 500 W et est déquipé d’un Superchip Grace, et le second de Grace Hopper pour 1000 W.
  • 5 h 19 : Retour sur Bluefield, le Data Processing Unit du caméléon. Un bousin chargé de router les paquets entre serveurs. Bien pratique pour les pros, mais pour nous, la chose semble bien superflue !
  • 5 h 20 : L’IA est à nouveau sur le devant de la scène, cette fois-ci avec des robots qui se dandinent et un tas de simulations d’entrepôts. Jeff Bezos se régale !
  • 5 h 21 : Apparemment, nous entrons dans une ère robotique (comme si ce n’était pas déjà le cas dans l’industrie). Pour cela, il faut designer les algorithmes — via IA si vous n’avez pas suivi — et simuler le fonctionnement in situ des robots. Évidemment, les verts comptent bien tirer leur épingle du jeu sur ce segment.
  • 5 h 23 : Si vous ne saviez pas quoi faire avec Omniverse, la plateforme peut être utilisée pour distribuer des modèles d’IA pré-entraînés. Ou encore, utiliser des outils pour augmenter la taille de votre set d’entrainement histoire d’améliorer la précision de votre outil : bien pratique… mais pas vraiment nouveau !
  • 5 h 25 : NVIDIA compte remplacer des étudiants et/ou des ingénieurs au moyen de modèles préentrainés. Nicolas soupire bien fort à cette idée, comme si la réalité était aussi simple !
  • 5 h 26 : Le simulateur Isaac Sim passe en version 2022.1, qui permet de simuler le comportement de robots ; un outil semble-t-il très utilisé dans la sphère privée. Espérons simplement qu’il ne s’agit pas d’Isaac Clarke (ni Azimov !).
  • 5 h 29 : Si vous aimez les fusions entre un chien et une voiture, alors un robot du genre a été entraîné à l’aide des verts. Bon, pas sûr que cela serve dans l’immédiat, mais la prouesse a sûrement de quoi inspirer.
  • 5 h 30 : Jetson, la plateforme de Deep Learning embarquée de la firme, se vend comme des petits pains. Pour l’occasion, NVIDIA apporte son moteur de chatbot sur la plateforme.
  • 5 h 31 : Le Jetson ORIN NX module arrive pour 399 $ en juillet : une puissance de 275 TFOPS capable de tenir dans la main, accéléré par un CPU Arm (Grace ? Un sous design ?) à base de 12 cœurs Cortex-A78 et un GPU de génération Ampere incluant des Tensor Cores.
  • 5 h 34 : Un Isaac Nova Orin est un robot composé de deux mobales Jetson ORIN et arrive plus tard cette année.
  • 5 h 35 : Hyperion 9 arrivera pour les voitures autonomes de 2026, les partenaires restant inconnus. La version 8 quant à elle est prête pour 2024 et les Mercedes, puis en 2025 pour Jaguar et Land Rover.
  • 5 h 36 : Focus sur le jeu vidéo, nous voilà bien assis et prêts à être décoiffés ! Le marché est bien juteux, et les chiffres fusent dans tous les sens : 100 millions de nouveaux joueurs sont arrivés en 2 ans, de quoi donner du boulot aux 80 millions de créateurs et diffuseurs (coucou Twitch !) pour une économie totale de 100 milliards d’euros.
  • 5 h 39 : reprenez un café, pour le moment il n’y a qu’un récapitulatif des produits de la firme : RTX, Max-Q, fonctionnalités de création, supériorité de l’architecture Ampere
  • 5 h 42 : RTX se démocratise de plus en plus. Hitman III va avoir une mise à jour pour enfin supporter le DLSS et le RTX, que ce soit pour la gestion des réflexions, des ombres ou encore des sources lumineuses. Entre les RT Cores et le rendu en plus faible résolution. NVIDIA vante une augmentation des performances en utilisant le nouveau pipeline de rendu. F1 2022 sera également lancé au 1er juillet en RTX.
  • 5 h 45 : Ça par exemple, une latence faible permet d’être plus précis sur un FPS ! Avec NVIDIA Reflex, la latence peut être réduite (Comment ? Magie !) et permettre aux joueurs de jouer avec toujours moins de lag. Bon, sur un jeu compétitif, on se demande bien comment l’intérêt de modifier la précision des deux équipes à la fois, mais il est clair que toucher sa cible est toujours plus satisfaisant !
  • 5 h 47 : Si vous cherchiez un moniteur, le ROG Swift offrira une dalle ETN (Esport TN) pour pas moins de 500 Hz dans 24" en 1080p.
  • 5 h 48 : Toujours plus de laptops sont au programme, permettant de mettre à profit la technologie Optimus et pouvoir toujours mieux redistribuer la puissance entre CPU et GPU. Que vous soyez joueur ou créateur, il y aura un modèle pour vous ! Par contre, nous lisons entre les lignes que de nouvelles références ne sont pas au programme, ou tout du moins pas dans l’immédiat.
  • 5 h 51 : La modélisation 3D et le partage de scènes sont parfaits grâce à Omniverse. On en a déjà entendu parler, mais le bousin est mis à jour, il est désormais possible d’animer des visages à l’aide d’un simple fichier audio avec Omniverse XR : bref, ça bouge !
  • 5 h 53 : Un avatar de Tonton Jensen nous souhaite la bonne journée (ou la bonne nuit selon votre fuseau horaire). C’en est terminé, et tant pis si vous attendiez des GPU : ça n’est pas pour de suite !
Un poil avant ?

Intel a prévu de causer Meteor Lake et Arrow Lake aux Hot Chips

Un peu plus tard ...

Le rad Noctua fait-il des merveilles sur l'ASUS RTX 3080 ?

Des annonces vertes au programme de ce Computex ? C'est ce que nous allons voir !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 18 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !